L'Agriculteur de l'Aisne 11 juillet 2018 à 13h00 | Par Actuagri

36,1 Mt de blé annoncées et une dégradation du colza accentuée

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © l'agriculteur de l'Aisne

Les services du ministère de l'Agriculture prévoient une moisson de blé tendre à 36,1 Mt, proche de celle de l'an dernier et légèrement supérieure, + 1,2 % à la moyenne 2013/2017. En revanche le blé dur et le colza se trouvent pénalisés par une révision en sensible baisse des rendements. Les prévisions de récolte «Grandes cultures» du ministère de l'Agriculture au 1er juillet, publiées dans la note «agreste» du 10 juillet concluent à une production française 2018, de blé tendre à 36,1 Mt. Si cette prévision se vérifie -mais il est probable qu'elle sera soumise à bien des ajustements au fur et à mesure de l'engrangement- cette récolte serait inférieure de 1,3 % à la précédente, mais néanmoins supérieure de 1,2 % à la moyenne quinquennale. Le rendement moyen à l'hectare est estimé à 73 qx, contre 73,6 l'an dernier. En revanche, celui du blé dur tomberait de 55,9 à 51,8 qx ; les surfaces ayant été abaissées de près de 20 000 ha à 360 000 ha, la production nationale de blé dur fléchirait de 12,2 % d'une année sur l'autre, conservant cependant une avance de 2 % sur la moyenne quinquennale. La production d'orge serait équivalente à celle de l'an dernier, avec 12,09 Mt, et en progression de 6 %, en moyenne quinquennale. Compte tenu des dégâts dus aux conditions climatiques de fin mai, début juin, et révélés par les premières coupes, cette prévision d'orge peut paraître optimiste. Le ministère de l'Agriculture ne formule pas encore d'estimations de rendement pour le maïs grain, mais confirme une surface identique à celle de 2017, à 1,4 million d'hectares, en retrait de 12,5 % sur la moyenne 2013/2017.

- © l'agriculteur de l'aisne

Colza : baisse des rendements aggravée Dans sa note de juin, «Agreste» situait à 37,7 qx/ha le rendement moyen prévisible du colza, contre 38,2 en 2017 ; la nouvelle estimation table sur 30,8 qx/ha et la prévision de récolte sur 4,6 Mt, soit 14,5 % de moins que l'an dernier et un repli de 9,5 % que la dernière moyenne quinquennale. Les bons rendements annoncés de pois et de féveroles permettraient de compenser les réductions d'emblavements et d'envisager une récolte de protéagineux de 973 000 t, pratiquement au niveau de l'an dernier.

- © l'agriculteur de l'aisne

Pomme de terre : nouvelle révision en hausse des emblavements De 145 000 ha de pommes de terre de conservation annoncés en juin, l'estimation du ministère passe à 155 000 ha, nouveau record. L'écart avec les prévisions de l'UNPT, Union des producteurs est conséquent puisque la source professionnelle prévoyait 142 710 ha, soit une progression de 3,6 % en 2017, année elle-même en hausse de 5,1 % sur la précédente. L'estimation de la superficie de betteraves industrielles est quasi stabilisée à 483 000 ha, après la très forte hausse de 2017 consécutive à la disparition des quotas sucriers, ce qui correspondrait à une augmentation de quelque 16 % sur la moyenne des 5 dernières années.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1837 | septembre 2018

Dernier numéro
N° 1837 | septembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui