L'Agriculteur de l'Aisne 18 avril 2011 à 17h51 | Par Gaetane Trichet

A Villers Saint-Christophe dans l’Aisne - Inauguration des nouveaux équipements à la station de recherche et développement d’Arvalis-Institut du Végétal

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © l'agriculteur de l'aisne

Extension de bâtiments, nouveaux laboratoires, aménagements de locaux existants, création d’une aire de remplissage du pulvé, mise aux normes du local phyto, aménagements des abords, voilà les principaux aménagements qui ont été réalisés sur le site Arvalis-Institut du Végétal à Villers-Saint-Christophe et financés à hauteur de 100 000 euros pour moitié par le Conseil régional de Picardie et le Conseil général de l’Aisne. La nouvelle station de recherche et de développement a donc été inaugurée jeudi 7 avril en présence de Joël Cottart, secrétaire général d’Arvalis-Institut du Végétal, Claude Gewerc, président du Conseil régional de Picardie, Yves Daudigny, sénateur de l’Aisne, président du Conseil général, des élus locaux et des responsables agricoles. «Ces nouveaux dispositifs visent à mettre au point et à vulgariser des techniques pour maîtriser la qualité des productions de céréales et de pommes de terre tout en préservant l’environnement : salles de mesure sur les végétaux, aménagements pour le matériel expérimental, adaptation des locaux pour l’accueil des groupes de techniciens ou d’agriculteurs en formation» a expliqué Joël Cottart. «Notre mission est de concilier pour les producteurs et les filières, les exigences d’aujourd’hui et de demain». En clair : la compétitivité économique, l’adaptation aux marchés dans toutes les productions et avec une contribution positive aux enjeux sociétaux en particulier sur les aspects environnementaux. «A ce sujet, nous devons aller plus loin : diminuer notre impact sur l’environnement oui, et aller même jusqu’à une contribution positive».

Une région très agricole
Relever les nouveaux défis de l’agriculture et mettre au point les techniques de production de l’avenir, c’est l’un des objectifs d’Arvalis-Institut du végétal qui déploie de nouveaux moyens sur le site de Villers-Saint-Christophe. «Grâce à la qualité des productions agricoles et la richesse et la diversité des savoir-faire agricoles, l’agriculture est un vecteur de développement important du territoire» expliquait Yves Daudigny, soulignant que les deux-tiers des surfaces axonaises sont consacrées à l’agriculture. «Cette qualité et ce savoir se développent, s’améliorent au quotidien grâce au travail de recherche d’Arvalis, mais également au réseau de partenaires : les chambres consulaires, en particulier la Chambre d’agriculture, l’Institut national de recherche agronomique, l’Institut technique de la betterave, le Groupement de défense sanitaire, Agro-transfert ressources et territoires, et bien sûr, le Laboratoire départemental d’analyse et de recherche». Claude Gewerc a de son côté, souligné également le travail en réseau extrêmement fructueux par exemple dans la chimie verte. «La croissance verte dont tout le monde parle est une réalité qui se construit ici en Picardie, avec une avance liée à la mobilisation de longue date du monde agricole et de la  communauté scientifique… Riche de son histoire et de la force des liens qui unissent chez elles les agriculteurs, les industriels et les chercheurs, la Picardie est particulièrement bien placée pour contribuer à l’émergence d’un nouveau modèle de développement pour l’agriculture, dans le cadre d’une mobilisation collective».

De grands événements à Villers-Saint-Christophe
Désherb’Avenir en mai (avec visite d’essai de désherbage mécanique combiné et démonstration dynamique de matériels et systèmes de guidage), Les culturales les 22 et 23 juin (innovations autour des grandes cultures), et en 2012, les journées internationales de la pomme de terre, la station de recherche et de développement d’Arvalis à Villers-Saint-Christophe est une référence. «Cette multiplication d’événements sur le thème de la recherche et le développement dans le domaine agricole est le signe de la dynamique locale forte» appuyait Yves Daudigny.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1846 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 1846 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui