L'Agriculteur de l'Aisne 19 mars 2015 à 08h00 | Par FNSEA - AA

"Biodiversité : nous nous engageons !"

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le 12 mars, nos quatre organisations, FNSEA, JA, APCA et Coop de France, ont adhéré à la Stratégie Nationale pour la Biodiversité 2011-2020.

Par cette signature, nous nous engageons à partager les orientations de la stratégie, notamment les objectifs de préserver, restaurer, renforcer, valoriser la biodiversité. Par leur travail quotidien, les agriculteurs et leurs conseillers contribuent à la création et à la gestion de biodiversité. Ces services environnementaux méritent d’être reconnus et développés.

Dans le cadre de cette adhésion, la profession agricole et agroalimentaire déposera un programme d’actions volontaires pour la biodiversité d’ici un an. D’ores et déjà, nous avons publié un recueil d’actions des partenaires agricoles et ruraux en faveur de la biodiversité, le 17 avril 2014. A cette occasion, les 46partenaires de ce recueil avaient présenté leurs actions de maintien et de restauration des écosystèmes, leurs outils de gestion ou de communication sur la biodiversité, leurs programmes de recherche. Cela met en valeur des initiatives individuelles et collectives qui représentent bien la sensibilité et l’efficacité de femmes et d’hommes avec une vraie volonté de développement durable.

Au moment où l’examen du projet de loi pour la biodiversité débute lundi 16 mars à l’Assemblée nationale, nous, FNSEA, JA, APCA et Coop de France, voulons approfondir les actions existantes et en proposer de nouvelles, pour mieux répondre à l’équilibre et au respect entre productions, nature, territoires et travail de tous.

Des agriculteurs proactifs!

Une campagne d’enquête et de sensibilisation a été lancée par la profession agricole en 2014sur la biodiversité. Parmi les résultats de l’enquête (1000 réponses recueillies), on constate que :

 plus de 70 % des agriculteurs cultivent plus de quatre productions sur leur exploitation

 31 % entretiennent des espaces boisés

 21 % mettent en place des ruches

 16 % utilisent des auxiliaires de culture (ex. coccinelles) pour lutter contre les bioagresseurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1822 | mai 2018

Dernier numéro
N° 1822 | mai 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui