L'Agriculteur de l'Aisne 01 février 2013 à 17h09 | Par Agrapresse

Bioénergies - Les États-Unis continuent d’investir massivement dans les biocarburants

Abonnez-vous Réagir Imprimer

En 2013, comme cela a été le cas en 2012, les Etats-Unis vont continuer d’investir fortement dans le développement des biocarburants. Les départements de l’énergie (DOE) et de l’agriculture (USDA) disposent de 470 millions de dollars de crédits.
Les États-Unis vont poursuivre en 2013 leur politique de soutien aux biocarburants, notamment par le financement de programmes de recherche et développement. En 2012, plus de 500 millions de dollars d’investissement de la part de l’Etat fédéral, des agences gouvernementales, et des entreprises privées ont été réalisés dans le secteur. En 2013, 470 millions de dollars seront investis par les départements de l’énergie (DOE) et de l’agriculture (USDA). Le DOE a prévu d’investir près de 270 millions de dollars dans les domaines de la biomasse et des bio-raffineries en 2013 (pour un budget total de 2,3 milliards de dollars consacrés aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique). Ces fonds sont principalement alloués sous forme d’appels à projet. Depuis le début de l’année, trois ont déjà été lancés, conduisant à l’attribution de près de 32 millions de dollars : 12 millions pour cinq projets visant à accroître les rendements de biocarburants fabriqués à partir de produits non alimentaires et de matières premières lignocellulosiques (résidus agricoles, peupliers…) ; 10 millions de dollars pour 5 projets de développement de nouvelles technologies afin de convertir la biomasse en biocarburant et en bioproduits ; et 10 autres millions de dollars pour favoriser le développement des biocarburants à base d’algues.
L’USDA n’est pas en reste avec près de 200 millions de dollars prévu en 2013 pour le développement des biocarburants. Déjà deux subventions pour un total de 35 millions de dollars ont été débloquées. 

Crédits d’impôt
En plus de ces investissements, des crédits d’impôts sont accordés aux producteurs de biocarburants à partir de matières premières cellulosiques (partie non comestible des cultures). Suite à l’accord budgétaire signé le 1er janvier 2013 par la Chambre des représentants, le Sénat, et le président Barack Obama, les producteurs de biocarburants à base d’algues, de cyanobactéries et de lentilles d’eau bénéficient également d’un crédit d’impôt de 1,01 dollar par gallon de biocarburant produit (1 gallon = 3,8 litres). Au total, en 2012, la production de biocarburants aux Etats-Unis a atteint environ 80 milliards de litres. L’objectif de la loi de sécurité et de l’énergie de 2007 est d’arriver à la production de 158 milliards de litres de biocarburants en 2022.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1820 | mai 2018

Dernier numéro
N° 1820 | mai 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui