L'Agriculteur de l'Aisne 08 juillet 2010 à 15h17 | Par Myriam Tricoci

Bronzer tranquille grâce aux fruits et légumes

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Bien sûr, le bronzage façon tartine grillée n’est plus à la mode… Il ne faut pas risquer sa peau en restant en plein soleil aux heures les plus chaudes de la journée. Mais, pour autant, il ne faut pas craindre le soleil à tous crins et passer son été à la cave. Par exemple, pour l’assimilation de la vitamine D (responsable, entre autres, de la fixation du calcium sur les os), une exposition au soleil est indispensable. On trouve souvent des pathologies liées au manque de vitamine D (rachitisme, ostéoporose, augmentation des infections) dans les pays où le soleil est timide. Le soleil, un ami ou un ennemi ? Le soleil émet des radiations lumineuses, des rayons infrarouges, mais également des rayons ultraviolets, bien connus sous l’appellation UV. Ces UV, classés en deux catégories : UVA et UVB, traversent la couche d’ozone. Perçus comme des « agresseurs », la peau réagit alors en mettant en place différentes lignes de défense naturelle : épaississement de l’épiderme pour freiner leur pénétration, fabrication de mélanines, pigments protecteurs capables d’absorber une partie des UV (bronzage), mise en place d’un système enzymatique d’auto-réparation de l’ADN cellulaire et intervention des anti-oxydants pour neutraliser les radicaux libres… Une véritable machinerie se réveille, le « capital soleil » est en pleine action. Il permet de profiter au mieux des rayons du soleil en évitant brûlures et vieillissement prématuré de la peau. Mais ce capital est prédéfini une fois pour toute à la naissance et il s’affaiblit aux fils des années. On peut donc ralentir sa chute avec une alimentation choisie et une vraie protection tout au long de la journée, surtout en été. Les fruits et légumes riches en antioxydants contribuent à augmenter le système de défense naturelle qui permet de bronzer avec plus de sécurité. Les nutriments qui aide la peau à mieux « supporter » le soleil sont les vitamines C et E, mais aussi les caroténoïdes (bétacarotène, lycopène), polyphénols (tanins, flavonoïdes) et oligo-éléments (sélénium, zinc…). Tous agissent en synergie pour stimuler la synthèse du collagène, renouveler les couches superficielles de la peau et neutraliser les radicaux libres responsables du vieillissement prématuré des cellules. Les fruits et légumes qui aident On connaît, évidemment, la carotte et son carotène qui aide la peau à bronzer. Ce même carotène utilisé dans les auto-bronzants et qui rendait la peau orange aux premiers temps de ces produits de beauté. Mais il existe d’autres légumes verts, eux, qui apportent aussi leur contenu de micro-nutriments soleil comme les courgettes, les poivrons, le cresson, les brocolis, les épinards et les petits pois. Les fruits oranges sont tout aussi efficaces en stimulant la pigmentation de la peau : abricots, mangues, pastèques, melons, pamplemousses et tomates. De quoi regarder d’un autre œil soupes froides et salades de fruits.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1918 | avril 2019

Dernier numéro
N° 1918 | avril 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui