L'Agriculteur de l'Aisne 20 septembre 2019 à 09h00 | Par Jean-Yves Bricout

Champion du monde

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Pour la deuxième fois cette année, l’agriculture française vient d’obtenir une distinction internationale.

Après avoir été classée au premier rang pour la durabilité de son agriculture, la France vient d’être distinguée pour la qualité de son alimentation.

L’agriculture française est donc double championne du monde et les agriculteurs français pourraient s’attendre à être félicités, remerciés et encouragés.

C’est malheureusement tout l’inverse qui se produit. Nous sommes chaque jour dénigrés, calomniés, caricaturés. Ces attaques injustes représentent une véritable menace.

Certains d’entre nous ne supportent plus ce harcèlement moral. D’autres font face à des menaces verbales et des insultes. Plus grave encore, les sabotages et les agressions physiques deviennent fréquents… dans une indifférence révoltante.

Cette situation doit cesser ! Les autorités doivent faire respecter l’ordre et le respect de la propriété privée.

Certains d’entre nous ne supportent plus ce harcèlement moral. D’autres font face à des menaces verbales et des insultes. Plus grave encore, les sabotages et les agressions physiques deviennent fréquents… dans une indifférence révoltante.

Cette situation doit cesser ! Les autorités doivent faire respecter l’ordre et le respect de la propriété privée.

Nous refusons d’être jetés dans la fosse aux lions pour servir de défouloir à certaines ONG, avec la complicité de certains médias qui ne prennent  même plus la peine de rechercher la vérité factuelle en écartant tout raisonnement scientifique.

La réalité de l’agriculture française est ailleurs : nos produits sont reconnus et prisés à l’étranger.

Nous fournissons une alimentation de grande qualité pour tous à un coût raisonnable, dans un pays qui ne connaît plus la faim, ni les intoxications alimentaires car nous disposons de services de contrôles exigeants.

Notre espérance de vie ne cesse de croître.

Nous ne voulons pas produire pour les plus riches, ni importer de la mauvaise qualité pour les plus pauvres !

Alors laissez-nous travailler, et que les vendeurs de peurs (qui ont toujours quelque chose à vendre) cessent leur dénigrement, car ils nous trouveront en face d’eux !

Décidemment, nul n’est prophète en son pays !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1941 | octobre 2019

Dernier numéro
N° 1941 | octobre 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui