L'Agriculteur de l'Aisne 03 novembre 2010 à 10h32 | Par Agrafil

Cinq facteurs ont une influence sur les coûts vétérinaires

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L'enquête annuelle des Réseaux d'élevage, réalisée en 2010 par l'Institut de l'élevage et publiée en octobre, a permis d'identifier 5 facteurs qui influencent la composition et les coûts vétérinaires dans les élevages bovins allaitant : la race (en lien avec les difficultés à la naissance), le système d'élevage, la stratégie de vaccination de l'éleveur (qui devient systématique avec l'augmentation de la taille des troupeaux), la gestion du parasitisme (avec l'utilisation prépondérante de protocoles de traitements systématiques) et l'état sanitaire du troupeau (difficile à caractériser collectivement). Ces facteurs ne sont pas hiérarchisables. En moyenne, les frais vétérinaires pèsent pour près de 20 % dans les charges directes de l'atelier bovin allaitant. Le niveau moyen de frais vétérinaires (48 euros/UGB) masque une dispersion importante qui n'est liée ni à la taille des troupeaux, ni au type d'atelier bovin viande (naisseur ou naisseur-engraisseur).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1918 | avril 2019

Dernier numéro
N° 1918 | avril 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui