L'Agriculteur de l'Aisne 15 mai 2013 à 16h36 | Par Agrafil

CNAOC - Une hausse des taxes sur le vin serait «dramatique» et «inefficace pour la santé publique»

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La Confédération nationale des producteurs de vin AOC  (Cnaoc) s’insurge dans une lettre aux députés et  sénateurs, diffusée le 14 mai, contre une  éventuelle hausse des taxes sur le vin, car elle serait  «dramatique en termes d’image» et  «inefficace en terme de santé publique». De  plus, elle serait «stigmatisante car elle ne ferait pas la  distinction entre le consommateur mesuré et le consommateur  excessif». Ce projet de recourir à la fiscalité  pour résoudre un problème de santé publique est  étudié par la Mission d’évaluation et de  contrôle de la sécurité sociale (MECSS),  présidée par le sénateur Yves Daudigny. La Cnaoc  s’interroge sur les conséquences économiques pour la  filière vitivinicole, qui représente 7,6 milliards  d’euros d’excédent commercial en 2012 et plus de 500 000  emplois directs et indirects. La filière sera auditionnée le  23 mai prochain au Sénat par la MECSS

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1821 | mai 2018

Dernier numéro
N° 1821 | mai 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui