L'Agriculteur de l'Aisne 04 novembre 2013 à 08h00 | Par Actuagri

Conjoncture matériel agricole - Vers un tassement des commandes

Les commandes de matériels agricoles devraient se tasser au deuxième semestre 2013 selon les constructeurs et les distributeurs, après deux années exceptionnelles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © l'agriculteur de l'aisne

«Nous sommes d’un optimisme modéré», déclarent Patrick Perard et Raphaël Lucchesi respectivement du syndicat des constructeurs et des distributeurs de machines agricoles, en présentant les perspectives de marché pour la fin 2013 et 2014. Après un premier semestre 2013 très positif, les industriels de l’agroéquipement et les distributeurs de machines agricoles s’attendent à un léger tassement des commandes de matériel neuf pour le deuxième semestre. Selon l’enquête réalisée par leurs syndicats respectifs (Axema et Sedima) auprès de leurs adhérents en septembre et octobre, 53 % des industriels et 58 % des distributeurs pronostiquent une stabilité du marché pour la fin de l’année 2013. «Il s’agit d’un rééquilibrage après un premier semestre très bien orienté», observent aussi bien Patrick Perard, le président d’Axema que Raphaël Lucchesi, le président du Sedima. Néanmoins, les professionnels identifient des évolutions différentes selon les types de matériel. Ainsi les commandes globales de matériels neufs dans les cultures végétales seraient plutôt orientées à la baisse. Les distributeurs s’attendent également à un repli des commandes de tracteurs, ce qui n’est pas le cas des industriels qui parient sur la stabilité. Ceux-ci (57 %) sont également plus optimistes sur les commandes de matériels automoteurs puisqu’ils voient le marché se stabiliser, contre 51 % pour les distributeurs, 31 % d’entre eux considérant qu’il va se replier. Pour les autres matériels, l’opinion des professionnels est plus pessimiste : elle oscille entre le maintien du niveau des commandes et un recul compris entre 5 et 25 %. En revanche, les perspectives sont stables pour la viticulture et la viniculture. Pour ce qui du matériel d’élevage, l’ambiance est plutôt au repli prononcé mais avec une exception notable sur les robots de traite pour lesquels la majorité des constructeurs et des distributeurs pronostiquent une croissance du marché comprise entre 5 et 25 %.

- © l'agriculteur de l'aisne

Délais de livraison réduits
En ce qui concerne le matériel d’occasion, la majorité des professionnels s’attendent à une baisse marquée des commandes aussi bien pour les cultures végétales que pour les équipements d’élevage. Conséquence du tassement de l’activité générale, les trois quart des constructeurs et plus de la moitié des distributeurs prévoient un accroissement des stocks aussi bien en matériel neuf qu’en matériel d’occasion ainsi qu’une dégradation de leur trésorerie. Autre conséquence plus favorable pour les agriculteurs de l’activité moins soutenue, la réduction des délais de livraisons qui sont estimés en moyenne à six semaines. En outre, les professionnels du machinisme agricole sont plus de la moitié à considérer que le moral des agriculteurs est moyen voire plutôt bon pour 30 % d’entre eux. Ce qui laisse augurer des perspectives positives pour les ventes de matériel pour le premier semestre 2014.

La France en tête
S’il est un secteur où la France peut revendiquer la première place à l’échelle européenne en matière de dynamisme d’activité, c’est bien celui du machinisme agricole. Dans un marché européen en retrait de 4 % en 2013, la France affiche une croissance de 4 % avec un chiffre d’affaires attendu à 5,6 milliards d’euros, devant l’Espagne (+3 %). Tous les autres pays enregistrent une évolution négative, y compris l’Allemagne (-1 %) et l’Italie (-2 %) et surtout le Royaume-Uni et la Pologne à -14 % et -17 % respectivement. 2014 devrait confirmer cette bonne orientation avec certes un chiffre d’affaires en baisse mais qui devrait néanmoins atteindre 5,4 milliards d’euros, soit un niveau équivalent à celui de 2012.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1837 | septembre 2018

Dernier numéro
N° 1837 | septembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui