L'Agriculteur de l'Aisne 06 avril 2011 à 17h04 | Par Actuagri

Critiques environnementales à l’encontre de l’agriculture - Une majorité de Français les juge injustifiées

Un sondage Ifop pour la FNSEA sur les questions environnementales révèle que 62 % des Français ayant entendu les récentes critiques environnementales à l’encontre de l’agriculture, les jugent «pas ou plutôt pas justifiées». Ils sont encore plus nombreux à les trouver «disproportionnées» et «choquantes».

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Campagne d’affichage musclée de l’organisation écologiste France Nature Environnement en marge du dernier Salon de l’Agriculture, Livre noir de l’agriculture d’Isabelle Saporta, reportages TV sur une agriculture polluante et dangereuse pour la santé humaine… Les agriculteurs français ont connu meilleur début d’année sur la question environnementale. Mais le dernier Baromètre de conjoncture Ifop réalisé en mars pour la FNSEA devrait en rassurer un certain nombre au sujet de la perception de leur activité par l’opinion publique. Il révèle que 62 % des Français ayant entendu ces récentes critiques environnementales à l’encontre de l’agriculture les jugent «pas ou plutôt pas justifiées». Il sont encore plus nombreux à les qualifier de «disproportionnées» (72 %) et «choquantes» (70 %). Toujours selon ce Baromètre, une courte majorité de nos concitoyens (52 %) juge ces critiques «pas ou plutôt pas inutiles».

Critiques assez peu visibles
Autre enseignement de ce sondage Ifop, seule une moitié de Français a eu connaissance de la campagne FNE (49 %) et une forte majorité d’entre eux (79 %) n’a pas entendu parler, vu ou lu le Livre noir de l’agriculture. 39 % de Français ont aussi entendu, vu ou lu des critiques environnementales à l’encontre de l’agriculture via d’autres supports de communication que les deux cités précédemment : 49 % au travers de la télévision, de films et de reportages ; 34 % dans la presse professionnelle ou encore 20 % d’entre eux dans la presse nationale et 19 % dans la presse locale. Finalement, la visibilité de ces récentes critiques est loin d’être écrasante chez nos concitoyens.
Enfin, chez les Français ayant entendu les récentes critiques environnementales portées contre l’activité agricole et ayant remarqué les réactions de la FNSEA et des FDSEA face à ces dernières (soit 29 % de l’échantillon sondé), une forte majorité d’entre eux (69 %) a jugé «appropriées» les réactions de la part des agriculteurs. Ils estiment en outre que face aux critiques des défenseurs de l’environnement, la meilleure stratégie à adopter de la part de la profession agricole est «un dialogue renforcé avec les associations environnementales» (49 % des Français sondés) et «une campagne de communication agricole pour contrer ces critiques» (30 %).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1846 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 1846 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui