L'Agriculteur de l'Aisne 10 octobre 2019 à 14h00 | Par Actuagri

Croix vertes en Allemagne : la protestation silencieuse des agriculteurs

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Des croix dressées dans les champs, le long des routes et des pistes cyclables et jusque devant les bâtiments officiels se multiplient en Allemagne. L’opération est partie d’un appel de « Bauer Willi », le nom d’un blogueur, derrière lequel se cache un groupe d’exploitants agricoles qui se veulent indépendants. Ils recherchent une expression collective de l’agriculture, sans tapage, sans feux, ni casse et en silence… pour protester contre le fameux « paquet toxique » du gouvernement. Ce fameux plan gouvernemental qui prévoie un accroissement des transferts du premier pilier de la PAC vers le second, la mise en place d’un label officiel sur le bien-être animal et l’interdiction du glyphosate. Cette initiative rencontre une énorme résonance dans les campagnes allemandes, au point que les milieux politiques commencent à craindre des dangers diffus. Certains commencent à soutenir le mouvement, ainsi que des organisations agricoles, bien qu’elles n’en soient pas à l’origine. Ces croix d’avertissements expriment aussi dans leur simplicité, tout le ras le bol de l’agriculture allemande : le libéralisme excessif et la mortalité élevées des exploitations agricoles, l’agribashing, la protection des insectes avant celle des humains, la distribution de quelques euros pour calmer les esprits, la non-prise en compte de tous les efforts déjà faits par les agriculteurs, la bureaucratie étouffante, la cadence infernale des décisions imposant des contraintes nouvelles, et surtout la mainmise de ce qui se dit Vert sur le métier d’agriculteur. Ce sentiment de malaise est relayé par le DBV (principal syndicat agricole allemand). Le syndicat a organisé une manifestation devant les locaux dans lesquels étaient réunis des ministres de l’Agriculture des Länder à Mainz, il y a quelques jours. Même cible, le paquet « toxique » que le gouvernement a décidé d’adopter, les incertitudes sur la future PAC et son financement, les conséquences agricoles des négociations sur le climat, le Brexit…. Et, bien sûr, la prochaine interdiction du glyphosate.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1941 | octobre 2019

Dernier numéro
N° 1941 | octobre 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui