L'Agriculteur de l'Aisne 04 juin 2018 à 10h00 | Par G. Trichet

Des moyennes de contaminants bien en dessous des limites maximales de résidus.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le 31 mai, Hypérion, l’Observatoire de la qualité sanitaire de la filière céréalière, a annoncé une hausse des échantillons et des analyses depuis 2005. Ainsi, le nombre d’échantillons a plus que triplé en onze ans pour atteindre 15 000 échantillons en 2016. Dans le même temps, le nombre d’analyses a été multiplié par cinq, il était de 200 000 en 2016. «A l’heure où les préoccupations sur les contrôles sanitaires battent leur plein, l’intérêt porté à la qualité des céréales et des produits céréaliers – denrées à la base de notre alimentation – ne peut-être que grandissant», analyse Bernard Valluis, président d’Hypérion. Les 77 abonnés de l’Observatoire, représentent 156 entreprises de la filière céréalière. L’abonnement à la démarche est volontaire et coute 250 euros par an. Les adhésions à l’Observatoire correspondent à environ 85 % du secteur de la nutrition animale, à 70 % du secteur de la meunerie et à 100 % des amidonniers et des semouliers de maïs. D’après Hypérion, les résultats des analyses d’autocontrôle donnent des moyennes de contaminants bien en dessous des limites maximales de résidus. L’Observatoire a pour ambition qu’un maximum d’entreprises se sentent concernées par cette démarche. «L’objectif que nous nous fixons est que chaque maillon de la filière, des organismes collecteurs aux meuneries, participe à l’observatoire», indique Bernard Valluis. Afin que les nouvelles réglementations soient décidées en connaissance de cause il arrive à l’Observatoire de transmettre les données anonymisées aux acteurs de la filière et aux pouvoirs publics.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1828 | juillet 2018

Dernier numéro
N° 1828 | juillet 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui