L'Agriculteur de l'Aisne 01 juin 2012 à 15h07 | Par Actuagri

Elevage - Initiative citoyenne pour le bien-être des vaches laitières

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La Commission européenne vient d’enregistrer une initiative citoyenne. Il lui est demandé de proposer une directive sur le bien être des vaches laitières reposant sur quatre piliers : des bonnes pratiques d’élevage, une bonne alimentation, des bonnes pratiques en termes de santé animale et un comportement approprié. L’initiative est soutenue par la marque de crèmes glacées Ben & Jerry’s, par l’ONG Compassion in World Farming, par la société mondiale pour la protection des animaux (WSPA) et par la fromagerie néerlandaise CONO. Mais qu’est ce qu’une initiative citoyenne ? Depuis le 1er avril, il est possible de lancer une initiative -au moins soutenue par un million de citoyens européens, issus au minimum de sept pays- à la Commission pour l’inciter à faire une proposition législative. Concernant les vaches laitières, l’initiative a été enregistrée, première étape obligatoire, elle doit maintenant recueillir les signatures en douze mois. Selon l’initiative, les vaches doivent avoir accès aux pâturages pendant la saison de pousse de l’herbe et à des abris pour les protéger des conditions météorologiques extrêmes. Si l’accès aux pâturages n’est pas possible, les vaches auront accès à l’extérieur. Des normes minimums d’espace seront être mises en place avec une interdiction des «compartiments» individuels. Le revêtement du sol devrait être non glissant et l’attache interdite, sauf en cas de procédure spécifique de courte durée. Concernant l’alimentation des vaches, la ration doit être suffisante en énergie, nutriments et fibres pour permettre une bonne digestion, l’herbe constituant une portion significative. Sur le sujet de la santé, l’initiative veut des programmes pour réduire les boiteries, les mammites, l’infertilité et améliorer la condition physique. La castration et l’écornage ne devraient pouvoir être faits que sous anesthésie. De plus, les rendements ne devront pas se limiter à la capacité de la vache à produire du lait. Les problèmes d’agressivité pourraient être évités en gardant les vaches en groupes. Enfin, le matériel de manutention sera spécifié dans la directive. Pour le moment, sept initiatives citoyennes ont été enregistrées. Celle-ci est la première concernant le bien-être animal.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1837 | septembre 2018

Dernier numéro
N° 1837 | septembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui