L'Agriculteur de l'Aisne 08 octobre 2010 à 10h39 | Par Arnaud Lombart

Enherbement des vignes : des aides sont disponibles

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © l'agriculteur de l'aisne

Les atouts de l’herbe entre les rangs de vignes ne sont plus à démontrer : la diminution de l’usage des herbicides est importante et la tenue du sol en cas d’orage intense est incontestable. Ce deuxième point est crucial pour certaines communes de la vallée de la Marne. Il est en effet admis qu’un orage exceptionnel amène des quantités d’eau exceptionnelles en bas de coteau. Mais cet orage ne doit pas nécessairement amener de la boue… nettement plus difficile à nettoyer. Ceci sans compter que la terre devra tôt ou tard être remontée en haut du rang.
Face à ce problème de l’hydraulique en milieu viticole (fortes pentes, sols nus, orages d’été intenses, villages en contrebas), des solutions existent mais ne sont pas toujours simples à mettre en oeuvre. Les aménagements lourds des coteaux sont ainsi très efficaces mais sont par ailleurs très coûteux en temps, en énergie et bien sûr en argent.
Un moyen complémentaire existe : l’enherbement. Il ne résoud pas tout, mais il améliore bien des choses, notamment les départs de terre par érosion. Cela a été vu en juin 2009 : les parcelles enherbées n’ont pas été trop dégradées.
L’enherbement a aussi une très bonne image auprès du grand public.

L’enherbement : chacun peut y venir, progressivement
«Nous avons eu la chance de ne pas vivre d’orage catastrophique en 2010. Qu’en sera-t-il les prochaines années ?»… La période des vendanges est passée, l’automne est la période idéale pour enherber : c’est le moment pour ceux qui n’ont pas encore passé le cap de se mettre à l’herbe. Ils commencent par les passages d’enjambeurs pour se faire la main. Peut-être sèment-ils une part du parcellaire un rang sur deux ? Ils peuvent éventuellement faire appel à leur conseillers techniques habituels et consulter les cartes d’aptitude à l’enherbement du CIVC.

Des aides à l’achat de tondeuses
Pour  accompagner les viticulteurs dans cette démarche, des aides financières existent pour acheter du matériel de tonte : le PVE apporte de 20 à 35 % d’aide selon les communes pour un investissement minimal de 4000 euros. Le dossier est assez simple à monter : se procurer les devis des matériels et contacter la Chambre d’Agriculture à Château-Thierry. Pour 2010, les dossiers doivent être montés avant le 15 octobre, il faut donc faire vite.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1846 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 1846 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui