L'Agriculteur de l'Aisne 21 octobre 2011 à 13h46 | Par Gaetane Trichet

Filière betteraves - Betteravenir, les 26 et 27 octobre à Chéry-les-Pouilly

Le salon de la betterave organisé par l’ITB en partenariat avec l’IRBAB se tiendra les 26 et 27 octobre prochain à Chéry-les-Pouilly.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Un salon technique sur toutes les nouveautés autour de la betterave.
Un salon technique sur toutes les nouveautés autour de la betterave. - © l'agriculteur de l'aisne
Betteravenir 2011 sera le grand rendez-vous betteravier de cette année. Ce Salon professionnel de la betterave au champ, organisé par l’ITB en partenariat avec l’IRBAB (Institut Royal Belge pour l’Amélioration de la Betterave), se déroulera les 26 et 27 octobre prochain à Chéry-lès-Pouilly, près de Laon.
Les principaux  constructeurs de machines de récolte de betteraves présenteront leurs dernières innovations. Seize chantiers de récolte seront présentés : arracheuses chargeuses, chantier décomposé, automotrices et intégrales de différentes marques.
Toute la filière betterave et ses partenaires se mobiliseront autour de la démonstration de récolte, de déterrage et de bâchage. Plus de 130 exposants seront présents. Les obtenteurs de semences de betteraves feront découvrir leur catalogue de variétés, et des vitrines végétales présenteront des variétés tolérantes aux nématodes. Tracteurs, semoirs, pulvérisateurs et matériels de travail du sol seront également présentés.
Une exposition sous chapiteau accueillera les acteurs du secteur (syndicats betteraviers, instituts techniques et groupes sucriers), ainsi que de nombreux partenaires de la filière grandes cultures : produits phytosanitaires, semences, engrais, et sociétés de service en agriculture.

Montrer et démontrer les ambitions d’un puissant secteur agro-industriel
Après une décennie riche en rebondissements, le secteur betteravier envisage l’avenir de manière ambitieuse. L’organisation d’un grand salon de la betterave est, pour tous les intervenants de France et de Belgique, l’occasion de montrer les forces et les volontés de développement de ce puissant secteur agro-industriel.

Un grand espace et des animations attractives pour 15 000 visiteurs
Les démonstrations d’arrachage, les présentations de matériels de semis, d’outils de travail du sol et de pulvérisation, la présentation de matériels de déterrage, la présence des plus importants fournisseurs du secteur (semences, produits de protection, engrais) sont autant d’attraits pour les agriculteurs, les entreprises de travaux agricoles, les techniciens et les industriels concernés par la culture de la betterave.
Le dernier salon Betteravenir a eu lieu à Raray dans l'Oise en 2001.
Le dernier salon Betteravenir a eu lieu à Raray dans l'Oise en 2001. - © l'agriculteur de l'aisne
Un engagement fort des instituts techniques français et belge et des syndicats betteraviers
Grâce à l’engagement volontaire et toujours renouvelé des syndicats betteraviers, des instituts techniques et de l’ensemble des professionnels du secteur, la production de la betterave dans nos régions n’a cessé de progresser (productivité, technicité) pour rester l’une des plus performantes tant au niveau européen qu’au niveau mondial.
C’est cette même volonté qui, en décidant d’organiser Betteravenir 2011, donne l’occasion à tous de se rassembler pour présenter à la fois les toutes dernières innovations techniques, agronomiques et industrielles de l’univers de la betterave, mais aussi ses perspectives d’avenir. Des démonstrations dynamiques de matériels de récolte de betteraves, de déterrage, mais aussi de bâchage permettront aux visiteurs de constater l’avancée des techniques dans ce domaine. Un défilé des différentes machines avec commentaires des constructeurs sera présenté les deux jours de 11 h à 12 h 30. Une exposition des fournisseurs et des partenaires permettra de rencontrer l’ensemble de la filière betterave à sucre et du monde agricole en général. Quatre conférences seront également proposées sur les thèmes de la performance des chantiers de récolte, de la conservation des betteraves en silo, de la gestion de l'interculture et du choix variétal.
Guillaume Gandon, président du syndicat betteravier de l'Aisne
Guillaume Gandon, président du syndicat betteravier de l'Aisne - © l'agriculteur de l'aisne

80 ha pour le salon des planteurs

Betteravenir 2011 se déroulera à Chéry-les-Pouilly  les 26 et 27 octobre prochain sur l’exploitation  de Guillaume Gandon qui
explique : «la dernière édition a eu lieu à Raray dans l’Oise il y a tout juste 10 ans. Cette année est particulière puisqu’elle tombe au même temps que le bicentenaire de la betterave en France». Et l’Aisne est un lieu symbolique puisqu’il s’agit du premier département français producteur de betteraves.
Plusieurs sites avaient été étudiés par l’Institut technique de la betterave, l’organisateur de l’événement, en lien avec l’IRBAB, son homologue belge. «Lorsque l’équipe de l’ITB Aisne m’a contacté, j’ai tout de suite accepté. Je suis très fier d’accueillir mes collègues planteurs ainsi que tous les représentants de la filière». Cela étant, préparer Betteravenir est stressant. «Une  parcelle d’une quinzaine d’ha dédiée aux chapiteaux est restée en herbe et il a fallu l’entretenir. La principale contrainte, c’est de ne pas faire de bêtises, d’avoir une parcelle présentable. Par ailleurs, j’ai conduit mes semis comme d’habitude avec pourtant, une petite appréhension. Tout doit être parfait pour le jour J. Pour l’instant, tout se passe bien. L’ITB a  été très présent  pour le suivi.  L’équipe régionale a réalisé un travail remarquable» tient à souligner Guillaume Gandon, remerciant au passage François Courtaux et Jean-Charles Germain, les deux délégués de l’ITB Aisne.
Le thème principal tourne autour des démonstrations d’arrachages de betteraves avec une présentation de 16 matériels betteraviers différents. 136 exposants représentant la filière seront présents sur ces deux jours comme les constructeurs, les semenciers, les distributeurs,… Sans oublier les conférences de l’ITB, l’INRA et l’IRBAB. «Ce programme se répète sur les deux jours».
80 ha ont été mis à disposition par Guillaume Gandon et deux de ses voisins ont été sollicités : Arnaud Leroy a fournit une parcelle de 10 ha qui servira de parking et des betteraves seront arrachées chez lui pour les démonstrations de déterrage, de nivelage, de paillage…  Enfin, d’autres betteraves seront prélevées chez Hervé Lemaître pour permettre aux constructeurs  de régler leurs matériels.
«Nous attendons environ 10 000 visiteurs pour ces journées techniques. En venant nombreux, les planteurs montreront tout l’attachement qu’ils portent à leur filière. Ce sera l’occasion de se réunir pour montrer la force de la betterave à la fois dans le département et aussi ailleurs car il s’agit bien  d’une manifestation nationale et internationale» a conclu Guillaume Gandon.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1828 | juillet 2018

Dernier numéro
N° 1828 | juillet 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui