L'Agriculteur de l'Aisne 20 mars 2014 à 08h00 | Par Actaugri

Fruits et légumes - Les consommateurs sont plus volatils

Abonnez-vous Réagir Imprimer

«Le magasin primeur observe un sursaut de fréquentation dans un contexte de regain des commerces de proximité», observe de baromètre 2013 sur la perception des lieux d’achat et des modes de vente, réalisé par le Centre technique interprofessionnel des fruits et légumes (CTIFL) tous les cinq ans. Certes, en matière de lieux d’achat, les formes modernes de distribution restent toujours les lieux principaux de fréquentation. Les marchés et les magasins primeurs arrivent loin derrière pour les achats complémentaires même s’ils sont les lieux d’achat préférés des Français. A noter au passage, le déclin des achats en hard discount, même si un acheteur sur quatre ne rejette aucun lieu d’achat. Désormais les consommateurs manifestent un plus grand intérêt pour une meilleure identification des commerçants sur le marché et des produits qu’ils commercialisent. Autre observation, le libre-choix est le mode de vente le plus pratiqué et préféré aux dépens de la vente servie et de la vente conseillée. Dans ce contexte, les achats et l’intérêt pour les autres circuits de vente de légumes frais que sont Internet, la vente à la ferme, les paniers paysans et les magasins de producteurs progressent par rapport à la précédente édition. Cependant, les achats réalisés, qu’ils soient réguliers ou occasionnels, sont encore très faibles dans ces circuits de vente, note le baromètre 2013. Le baromètre 2013 révèle, également, un léger gain d’intérêt pour la vente à l’unité ou à la portion. De même, les préparations de fruits et légumes faites sur place en magasin n’intéressent, cette année encore, qu’un nombre limité d’acheteurs, les jeunes étant cependant plus réceptifs que les seniors à cette formule;

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1822 | mai 2018

Dernier numéro
N° 1822 | mai 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui