L'Agriculteur de l'Aisne 25 septembre 2017 à 08h00 | Par Actuagri

Glyphosate : Action coup de poing sur les Champs-Elysées

Abonnez-vous Réagir Imprimer

À l’appel de la FDSEA Île-de-France et JA, près de 250 agriculteurs ont bloqué l'avenue des Champs-Élysées, à Paris (VIIIe), ce vendredi 22 septembre. De la paille a été répandue sur la chaussée et des voitures ont notamment empêché la circulation autour du rond-point. La manifestation a été organisée, en amont du Conseil des ministres, afin d’interpeller le gouvernement et de protester contre l’interdiction du glyphosate. Quelques heures après le début de l’action, Nicolas Hulot est allé à la rencontre des agriculteurs avant de se rendre au Conseil des ministres. Il a rappelé que «sur le glyphosate, si nous donnons notre accord de ré-autorisation pour 10 ans, je prends le pari que dans 10 ans, rien n’aura changé» mais il a tout de même mentionné qu’«il n’y aura pas d’issue aux forceps». Sur twitter Guillaume Lefort, secrétaire générale de la FDSEA 77 a salué la venue de Nicolas Hulot «qui a le courage de ses opinions et de les défendre devant les agriculteurs». Damien Greffin, président de la FDSEA Île-de-France, à lui, regretté que cette rencontre intervienne après que le ministre a «mis le feu aux campagnes». Une délégation a été reçue par Audrey Bourolleau, conseillère d’Emmanuel Macron en charge de l’agriculture. À l’issue de cette rencontre Guillaume Chartier, président FDSEA de l’Oise s’exprimant au nom de la délégation reçue à l’Élysée a estimé qu’il y avait eu «de l’écoute, d’après lui les propos ont été rassurants» et des garanties ont été données que «l’interdiction n’interviendra pas demain (…) mais à terme, il faudra trouver des alternatives». Pour clore l’action coup de poing, Damien Greffin, s’exprimant sur RTL, a souhaité rappeler que l’agriculture ne pouvait pas être remise en question tous les cinq ans et que le glyphosate était essentiel dans «l’agroécologie mise en place par Stéphane Le Foll». Il a aussi rappelé que les produits phytosanitaires étaient les piliers de la sécurité alimentaire et de l’excellence de l’agriculture française.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1750 | décembre 2017

Dernier numéro
N° 1750 | décembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui