L'Agriculteur de l'Aisne 22 février 2011 à 14h02 | Par Gaëtane Trichet

Groupama Nord Est renforce ses outils pour répondre aux besoins de ses sociétaires

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Hugues Dazard, président de Groupama Aisne
Hugues Dazard, président de Groupama Aisne - © l'agriculteur de l'aisne

Hugues Dazard, président de Groupama Aisne et Jean-François Lemaire, son directeur, ont détaillé les résultats 2010 avant de réaffirmer la volonté de Groupama Nord Est de s’intégrer complètement dans la stratégie du groupe. «Le développement le marché des particuliers, le renforcement sur les marchés professionnels ainsi que le leadership agricole figurent parmi les priorités».
Dans l’Aisne, l’année 2010 a été marquée par un rapport sinistres à cotisations en dommages de 74,9 %. Cette augmentation est due à la survenance de différents événements climatiques.
En assurance IARD, la valeur du portefeuille progresse de 3 % et s’élève à 48,8 millions d’euros. Quant aux encours vie, ils s’élèvent à 298 millions d’euros, soit une progression de 6,62 %.
Aujourd’hui Groupama Aisne compte 17 agences, 161 collaborateurs, 26 caisses locales, 313 administrateurs et 37 679 sociétaires et clients.

A la conquête de nouveaux marchés
Pour 2011, Groupama s’est placé sous le signe de la conquête sur tous les marchés. Groupama Nord Est vise 28 500 nouveaux sociétaires via une approche commerciale globale qui répond de manière personnalisée à l’ensemble des besoins. Pour ce faire, un plan de contact alliant complémentarité et synergie des différents réseaux (conseillers commerciaux, plateformes téléphoniques, agences spécialisées, Internet, marketing direct…) permettra de contacter chaque sociétaire selon ses besoins dans l’année et de prospecter via les canaux adaptés aux cibles. Cette démarche permet d’optimiser les coûts de contact et également de fidéliser les sociétaires par une qualité de service toujours accrue et mesurée régulièrement.  D’ailleurs, le slogan «tous pour la qualité, la qualité pour tous» est porté par l’ensemble des collaborateurs de Groupama à travers le projet annuel.

Avec de nouveaux outils
Afin d’atteindre ces objectifs et d’être le plus performant et concurrentiel possible, Groupama Nord Est s’est doté d’armes appropriées comme le SMART, nouvel outil du réseau commercial qui apporte au sociétaire une réponse globale à ses besoins avec une vision claire du budget et une finalisation immédiate des contrats à l’issue de l’entretien commercial. Cet outil embrasse tous les métiers : assurance et banque avec tout l’univers des offres proposées.
Autre grand projet de l’année : la gestion électronique des documents (GED). Cette solution a pour objectif d’optimiser la transmission et le partage d’information et donc d’améliorer la situation client. Elle est rendue possible grâce à la dématérialisation des courriers entrants et au versement en GED des éditions sortantes sous forme numérique. Cette nouvelle méthodologie de travail collaboratif, dans le cadre d’une solution Groupe dont Groupama Nord Est est pilote, assurera réactivité, fluidité et instantanéité des échanges d’informations entre différents acteurs et donc une satisfaction du sociétaire alliant sécurité et sélectivité.
La GED se déploiera dès février sur le pôle Dommages aux biens à Arras pour se généraliser au «monde des sinistres» d’ici la fin de l’année. Et dans les deux ans, à toute l’entreprise.
«Ces nouvelles technologies mises en place à Groupama Nord Est s’inscrivent également dans la politique de responsabilité sociale et sociétale du groupe. Elles permettent d’améliorer la traçabilité des documents et de leur contenu lors de leur traitement, la productivité des utilisateurs mais aussi de réduire la consommation de papier et les coûts inhérents. Donc, par conséquent, satisfaire les sociétaires» a affirmé Hugues Dazard.

Une année 2011 riche en projets
Groupama Nord Est a réfléchi à l’adaptation de ses outils de communication destinés aux élus pour une meilleure information et réactivité. «La fédération nationale Groupama a créé un site spécialement dédié aux administrateurs du Groupe et Groupama Nord Est va y intégrer un espace régional  conçu pour ses administrateurs de caisse locale» a expliqué Annie Bocquet, président de Groupama Nord Est. «Le numérique, très présent dans la vie quotidienne, va donc permettre de transmettre des informations utiles sur l’engagement des élus et l’actualité de l’entreprise, du Groupe et de manière très réactive, via le site extranet des élus à partir de mars prochain» a renchéri Daniel Gaboriau, directeur général de GNE.
2011 sera donc une année riche en projets pour Groupama. Stratégie de croissance, organisation multicanal renforcée, nouvelles technologies, tout est mis en oeuvre pour répondre toujours mieux aux besoins de leurs sociétaires.

De nombreuses actions terrain et une implication dans la solidarité

La proximité, la responsabilité et la solidarité sont les fondamentaux du mutualisme à Groupama. Ces principes ont été concrétisés à travers de nombreuses actions terrain qui ont   rencontré un grand succès en 2010.
Les caisses locales de l’Aisne ont organisé sur l’année, une trentaine d’actions de préventions (extincteurs, vol, gestion de premiers secours, sécurité routière, conférences santé, marches en faveur des maladies rares…) qui ont réuni près de 1300 sociétaires et prospects.
Les élus de Groupama Aisne ont ainsi participé à plus d’une dizaine de foires et salons organisés sur le département.
Une conférence santé sur le thème de la «diététique et gastronomie» avec le Dr Jacques Fricker, nutritionniste à l’hôpital Bichât de Paris, a eu lieu le 6 décembre dernier en présence de 500 participants à Château-Thierry.
En 2010, deux marches au profit de l’association Pemphigus-pemphigoïde France, maladie rare, ont été organisées. 2 366,65 euros ont été ainsi récoltés pour la recherche et plus de 400 marcheurs ont pu découvrir le marais d’Isle à Saint Quentin e t l’Abbaye de Vauclair.
Cette association a été soutenue par l’ensemble des élus du département au travers de l’action «coup de coeur» 2010. Tout au long de l’année, les caisses locales mènent des actions de prévention, d’information, de rayonnement pour conquérir de nouveaux clients et financer le projet à caractère humanitaire «coups de coeur» retenu. Aussi, lors de l’assemblée générale ce 3 février, Hugues Dazard a remis un chèque de 3 690 euros à Isabelle Gentile, présidente de l’association Pemphigus-pemphigoïde pour aider les malades et leurs familles à mieux vivre au quotidien. D’autres marches sont d’ores et déjà organisées le dimanche 15 mai en forêt de Villers Cotterêts et à Coucy-le-Château.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1846 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 1846 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui