L'Agriculteur de l'Aisne 18 février 2011 à 10h55 | Par Actuagri

Groupama présente ses résultats - 2010 une année marquée par la tempête

Sale temps pour les assureurs en 2010. Il y eut la tempête Xynthia, les inondation du Var puis la neige. Dans un contexte financier tendu et un environnement réglementaire incertain, Groupama, vient cependant d'annoncer une nouvelle progression de son chiffre d'affaires doublée d'une baisse sensible de son résultat.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Détenteur du trophée Jules Verne, vainqueur de la route du Rhum, le navigateur Franck Cammas a porté haut et fort les couleurs de Groupama au cours de l'année 2010. Une image de modernité, une capacité de résistance dans un environnement difficile revendiquée par Jean-Luc Baucherel, président de Groupama lors de la présentation à la presse des résultats de son groupe. En effet, l'exercice 2010 a été marqué par un contexte financier difficile et des événements climatiques d'une intensité exceptionnelle. Prenant exemple sur son département des Côtes d'Armor, Jean-Luc Baucherel a souligné que, suite aux épisodes neigeux, 400 expertises ont été réalisées dans les quatre jours et les deux tiers dans le mois suivant. "La proximité avec l'assuré, c'est ce qui fait notre différence. Elle se traduit par une grande fidélité de notre clientèle et un taux de résiliation de nos contrats particulièrement bas. " a souligné le président de Groupama assurant que la croissance et l'internationalisation du groupe sont les garants de sa pérennité et de son indépendance.

Un résultat net de 400 millions d'euros
Malgré un contexte difficile pour l'ensemble des assureurs européens, Groupama a poursuivi son développement. Jean Azéma, son directeur général a annoncé un chiffre d'affaires de 17.6 milliards d'euros en hausse de 1.6% (+2.3 % à périmètre constant) pour un résultat net proche de 400 millions d'euros en baisse de plus de 40% par rapport à celui de 2009. En France, le groupe continue à gagner des parts de marché sur les principaux métiers de l'assurance de biens et responsabilité et progresse sur le marché de l'assurance santé où il est leader. A l'international, la croissance est souvent supérieure au marché des pays clés (Italie, Grèce, Espagne, Grande-Bretagne, Turquie, Roumanie). La part du chiffre d'affaires international dans le groupe est passée de 15% en 2005 à 25 % en 2010. Dédié à la vente directe d'assurance par Internet, deux ans et demi après son lancement, Amaguiz.com a franchi le cap des 100 000 contrats en portefeuille et est devenu l'un des premiers acteurs de la vente d'assurance en France.

Toujours en attente de réassurance publique
Leader dans le secteur agricole où il réalise un chiffre d'affaires de 800 millions d'euros, le groupe attend toujours le rapport du gouvernement sur la mise en œuvre de la réassurance publique inscrite dans la loi de modernisation de l'agriculture avant de proposer de nouveaux contrats. "Le dossier est en attente d'arbitrage à Bercy" souligne Jean-Luc Baucherel avec une certaine impatience. Le groupe étudie notamment la pertinence d'un contrat pour les éleveurs couvrant la production fourragère. Pour compléter la couverture des risques climatiques, il expérimente également le PARA (protection par l'assurance du revenu des agriculteurs) dans les secteurs céréalier et porcin.
En 2011, le groupe qui ambitionne d'entrer dans le club des dix premiers assureurs européens, poursuivra sa stratégie de croissance tout en rationalisant ses modes de fonctionnement et notamment son système d'information. Après 13 ans de collaboration, le contrat avec Franck Cammas vient d'être renouvelé jusqu'en 2015. Une manière de garder le cap.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1824 | juin 2018

Dernier numéro
N° 1824 | juin 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui