L'Agriculteur de l'Aisne 08 octobre 2010 à 10h17 | Par Gaetane Trichet

Groupama remet un chèque à l’association pemphigus et pemphigoïdes de France

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © l'agriculteur de l'aisne

Les présidents des caisses locales de la Fédération de l’Aisne de Groupama se sont réunis en conseil d’administration le 21 septembre à Samoussy. Après leurs travaux, Hugues Dazard, président de  la Fédération Groupama Aisne, a remis un chèque d’un montant de 2 366.65 euros à Isabelle Gentile, présidente de l’association pemphigus et pemphigoïdes de France (APPF), deux maladies rares. Les fonds ont été récoltés lors de deux marches organisées  conjointement par les caisses locales et les collaborateurs de Groupama. Ces marches ont eu lieu à Saint-Quentin avec 185 participants et à l’abbaye de Vauclair avec 216 participants.
Hugues Dazard a rappelé l’engagement de la Fondation Groupama pour la santé et les maladies rares, dont les principales missions sont de redonner espoir, contribuer à rompre l’isolement des malades, accompagner les familles dans leur combat, soutenir la recherche médicale sur ces pathologies et encourager la diffusion de l'information sur ces maladies. «Ces actions visent les professionnels de santé, les chercheurs, les malades à travers leurs associations et le grand public».
Isabelle Gentile a chaleureusement remercié le président Dazard et tous les élus et collaborateurs de Groupama qui s’engagent contre les maladies rares. Elle a expliqué que l’argent récolté servirait notamment à former des personnes-relais en région pour soutenir les malades et leurs familles. Isabelle Gentile a détaillé le fonctionnement de l’association APPF qui a pour but de fournir  des informations, contacts et soutien aux personnes atteintes de pemphigus ou pemphigoïdes, à leurs parents, à leurs amis et aux personnes qui les aident, afin de mieux vivre avec ces maladies et d’essayer de compenser les effets secondaires des médicaments. L’APPF informe le public, les médecins, les dentistes,... sur ces maladies «rares», pour éviter les diagnostics erronés ou tardifs augmentant la gravité de la maladie.  Elle pousse les recherches relatives aux mécanismes de ces maladies et à de nouveaux traitements, afin de trouver des médicaments plus ciblés et moins agressifs. L’association fait connaître les résultats de ces recherches. L’APPF est une source d’information pour les médecins, les chercheurs et tous les professionnels de santé qui soignent ces malades ou s’intéressent à ces maladies, pour mieux faire prendre en compte les handicaps qu’elles entraînent. Enfin, elle souhaite se faire connaître du grand public, des pouvoirs publics et établir des liaisons avec d’autres groupes, réseaux d’associations, fondations… poursuivant les mêmes buts en France et hors de France ainsi qu’avec les groupements qui rassemblent d’autres malades atteints d’autres maladies auto-immunes ou maladies rares.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1841 | octobre 2018

Dernier numéro
N° 1841 | octobre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui