L'Agriculteur de l'Aisne 09 mai 2011 à 14h43 | Par Agrafil

L'artificialisation des sols se poursuit au détriment des prairies

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Selon les derniers chiffres recueillis par le service de la statistique et de la perspective du ministère de l'Agriculture, en 2010, les sols artificialisés occupaient 9 % du territoire métropolitain. Entre 2006 et 2010, les sols agricoles ont perdu 327 000 hectares (au profit des sols artificialisés et des espaces naturels). Ce qui correspond à une baisse moyenne annuelle de 82 000 ha ou 0,3 % par an. À l'inverse, les sols artificialisés gagnent 1,7 % par an sur la même période. Ainsi, ce sont 28 246 hectares qui étaient à vocation agricole pour 4 902 ha artificialisés et 21 771 ha d'espaces naturels. Parmi les sols agricoles, 18 783 ha étaient cultivés et 9 462 toujours en herbe. Entre 2006 et 2010, seules les surfaces toujours en herbe diminuent de manière significative souligne l'étude. Les prairies permanentes perdent 116 000 ha par an alors que les terres cultivées en gagnent 34 000.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1824 | juin 2018

Dernier numéro
N° 1824 | juin 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui