L'Agriculteur de l'Aisne 05 juillet 2016 à 08h00 | Par Actuagri

La Bourse de Chicago lance un contrat à terme sur le blé de l’UE

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © l'agriculteur de l'Aisne GT

La première échéance cotée sera décembre 2016. Sept échéances supplémentaires pourront être négociées. La guerre des contrats à terme sur le blé européen aura-t-elle lieu ? CME Group, maison-mère de la Bourse de Chicago, première place financière mondiale pour les produits agricoles, vient de confirmer le 4 juillet le lancement de contrats à terme et options sur le blé de l’Union européenne (UE) à partir du 12 septembre. Une concurrence pour Euronext à Paris, dont le prix Matif fait figure de référence. La Bourse de Chicago a peaufiné son projet pendant deux ans. «La décision d’inscrire des contrats à terme blé UE à la cotation s’explique par une demande croissante de nos clients commerciaux», explique Eric Hasham, directeur matières premières agricoles du groupe CME. Les contrats à terme CBOT blé UE seront libellés en euros et cotés base rendu Rouen. Ils permettront aux utilisateurs de prendre livraison du blé dans une douzaine de silos approuvés par la Bourse de Chicago dans des endroits clés de l’Hexagone. Ils devront pour cela détenir un certificat d’entreposage électronique. Ses détenteurs auront plusieurs possibilités : conserver le certificat sans prendre la livraison du blé et payer des frais administratifs, le transférer ou le vendre sur le marché au comptant, l’annuler et demander la livraison du blé. Dernière option : revendre le certificat sur le marché à terme au cours de la même échéance ou d’une échéance ultérieure. La validité d’un certificat est de trois ans.Offensive de longue haleine Chaque contrat représentera 50 tonnes métriques de blé UE aux spécifications de qualité fixées à un minimum de 10,5 pour cent de protéines et de 170 pour l'indice Hagberg. La première échéance cotée sera décembre 2016. Sept échéances supplémentaires pourront être négociées. Les contrats seront disponibles à la négociation sur la plate-forme électronique CME Globex (www.cmegroup.com/globex) du lundi au vendredi de 10h30 à 18h35, heure de Paris. Les options blé de l'UE seront également disponibles pour la négociation sur le parquet de CBOT de 15h30 à 18h35, heure de Paris. L’offensive de la Bourse de Chicago est une tâche de longue haleine, convient Eric Hasham. Le groupe CME a de l’expérience mais a aussi connu des échecs dans son histoire. Dernier en date : le contrat à terme sur les céréales de la mer Noire lancé en 2012. Faute de demande et de liquidités, il ne fonctionne pas. Pourtant Eric Hasham se veut confiant : «notre contrat blé européen a été élaboré après des consultations approfondies avec les clients et les participants du secteur qui veulent des outils de gestion de risque reflétant mieux les pratiques de stockage physique dans l'UE». Si le succès est au rendez-vous, le groupe CME n’exclut pas de concurrence Euronext sur d’autres produits agricoles, le maïs par exemple.

Produits agricoles : les principaux contrats Euronext

Colza (graine), lancé en 1994 ;

Blé meunier (1998) ;

Maïs (1999) ;

Complexe tourteau et huile de colza (2014) ;

Trois contrats produits laitiers : lait écrémé en poudre, la poudre de lactosérum et le beurre (2015) ;

Sucre, lancement cet automne;

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1733 | août 2017

Dernier numéro
N° 1733 | août 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui