L'Agriculteur de l'Aisne 04 novembre 2010 à 11h46 | Par Agrafil

Lait : Bruxelles envisage, si nécessaire, une réduction des livraisons avec compensation

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La Commission européenne, envisage de prendre des initiatives pour compléter le dispositif censé permettre la sortie en douceur du régime des quotas laitiers d'ici avril 2015. Afin de disposer d'un outil supplémentaire pour stabiliser le marché en cas de sérieux déséquilibre et dans la mesure où les autres mesures disponibles s'avéreraient insuffisantes, la Commission veut recourir à la « clause de perturbation » (article 186 de l'OCM unique) et permettre ainsi aux producteurs, sur une base volontaire, de réduire leurs livraisons, en échange d'une compensation financière. La crise a montré, indique la Commission, que le retrait du marché de 1 à 2 % de la totalité de la production communautaire constitue un volume suffisant pour corriger les déséquilibres et restaurer la stabilité. Par ailleurs, la Commission suggère de réunir les membres du comité de gestion de l'UE et les experts du groupe consultatif sur le lait afin de pouvoir suivre au plus près les évolutions du marché.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1841 | octobre 2018

Dernier numéro
N° 1841 | octobre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui