L'Agriculteur de l'Aisne 07 octobre 2019 à 09h00 | Par Actuagri

Le Cniel débloque un dispositif d’urgence

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © l'agriculteur de l'Aisne
A l’initiative de la FNPL, l’interprofession laitière (le Cniel) a débloqué un dispositif d’avance d’indemnisations pour accompagner au plus vite les éleveurs de Seine Maritime, de l’Oise, de l’Aisne, de la Somme, du Pas-de-Calais et du Nord qui ne peuvent pas être collectés suite à l’incendie de l’usine Lubrizol de Rouen. « Il ne s’agit pas de se substituer aux indemnisations des assurances, ni à la responsabilité de l'État… mais bien d’agir dans l’urgence et de pallier les problèmes de trésorerie pour soulager les éleveurs », a expliqué Marie-Thérèse Bonneau, vice-présidente de la FNPL. Les éleveurs, pour assurer la sécurité sanitaire des produits laitiers, on détruit leur production, autour de 700 000 litres de lait par jour. Ils recevront pour le mois de septembre un versement correspondant au volume de lait détruit.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1941 | octobre 2019

Dernier numéro
N° 1941 | octobre 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui