L'Agriculteur de l'Aisne 07 juillet 2014 à 08h00 | Par Agrapresse

Le Parlement européen se prépare aux discussions sur le clonage

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le clonage sera un des dossiers agricoles majeurs des prochains mois pour le Parlement européen. Dans un avis sur les propositions de Bruxelles en la matière, les services techniques du Parlement estiment notamment que le bien-être des animaux n'est pas suffisamment pris en compte. Les services techniques du Parlement européen regrettent dans un avis sur l'étude d'impact réalisée par la Commission européenne qu'elle se base seulement sur les aliments à base d'animaux clonés et pas sur l'élevage de ces animaux en général. C'est sur la base de cette analyse d'impact que Bruxelles a préparé sa proposition d'interdire au sein de l'UE tout clonage à des fins alimentaires, ainsi que toute importation et commercialisation d'animaux ou de produits d'animaux clonés. Mais Bruxelles n'a pas retenu la demande du Parlement européen d'interdire ou au moins étiqueter toute commercialisation de produits (viande, lait gélatine..) issus de descendants d'animaux clonés, laissant la liberté au Conseil et au Parlement d'introduire ce dispositif au cours des discussions.
L'étude d'impact de la Commission n'exprime pas clairement l'option, sur les quatre qui ont été analysées, à privilégier (statu quo, autorisation de mise sur le marché, étiquetage ou interdiction), soulignent les services du Parlement. De plus, notent-ils, certaines préoccupations des consommateurs (notamment concernant le bien-être des animaux clonés) n'ont pas été prises en considération. Enfin, les deux textes législatifs de la Commission pour légiférer sur la question reposent sur des bases légales différentes, regrette le Parlement. et, notamment, la proposition touchant à la mise sur le marché d'aliments issus d'animaux clonés qui ne sera pas discutée en codécision. Seul le Conseil aura la possibilité d'amender le texte.
La présidence italienne du Conseil espère avancer sur ce dossier du clonage et envisage même de parvenir à un accord des Vingts d'ici le mois de décembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1828 | juillet 2018

Dernier numéro
N° 1828 | juillet 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui