L'Agriculteur de l'Aisne 08 juillet 2010 à 14h41 | Par Gaëtane Trichet

Les Bergers du Nord Est et Carrefour signent un accord de contractualisation avec la filière ovine

Jean-François Potel, nouvellement élu président des Bergers du Nord-Est et Arnaud Raymond, directeur, ont signé lundi 28 juin à Bellicourt, avec Alain Basquin, directeur des achats boucherie du groupe Carrefour, un accord de contractualisation avec la filière ovine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Arnaud Raymond, Jean-François Potel, Alain Basquin
De gauche à droite : Arnaud Raymond, Jean-François Potel, Alain Basquin - © l'agriculteur de l'aisne

Bonne nouvelle pour la filière ovine. Carrefour s’engage à approvisionner ses 31 hypermarchés avec des agneaux via les Bergers du Nord Est qui comptent 473 adhérents répartis sur 8 départements (Aisne, Ardennes, Marne, Somme, Oise, Pas-de-Calais, Nord, Meuse). L’enseigne souhaite en effet proposer de l’agneau français à ses clients. Et ce n’est pas tout. L’objectif pour Carrefour est de doubler son approvisionnement en donnant les moyens aux éleveurs de satisfaire cette demande. «Le contrat porte dans un premier temps sur 15 000 agneaux. L’augmentation des volumes d’achats se fera progressivement avec une première hausse de 12 % en 2010, puis 21 % en trois ans» a expliqué Alain Basquin. Actuellement, 50 % de la production d’agneaux proposée sont d’origine française, les 50 % restants proviennent du Royaume-Uni, d’Irlande ou de Nouvelle Zélande. Avec cet accord, Carrefour devient la première enseigne de distribution à s’engager auprès d’une filière animale sur la durée avec des contrats signés sur 3 ans et sur des volumes déterminés en amont de la production. «L’objectif est de signer d’ici la fin du mois de juillet 2010 des accords similaires à celui des Bergers du Nord Est avec 18 groupements d’éleveurs répartis sur 6 sites en France» a ajouté Alain Basquin. Pour une filière renforcée Le cahier des charges de la contractualisation a été bâti avec les Bergers du Nord Est. Les exigences des partenaires sont celles de tous les produits Engagement Qualité Carrefour (EQC) à savoir le respect du goût et l’authenticité du produit, une qualité constante au meilleur prix, un partenariat durable et un environnement préservé. Cet accord tripartite entre Carrefour, les éleveurs et les abatteurs d’ovins permet à la filière de se structurer. Il donne de la visibilité aux éleveurs qui peuvent ainsi investir pour améliorer leur productivité et pérenniser leur activité grâce aux volumes d’achat garantis. «Cet accord renforcera la filière avec un élevage et un abattage régionaux. Nous avons choisi un contrat sur trois ans. Ainsi éleveurs, abatteurs et distributeurs pourront se rencontrer plusieurs fois au cours de l’année. Chacun doit avoir connaissance des problèmes de chaque acteur et doit pouvoir être force de propositions». Selon le directeur des achats boucherie, Carrefour assurera une plus-value sur le prix de l’agneau pour les éleveurs, qui pourraient aller jusque 20 cts au kilo d’ici la fin de l’année en fonction des engagements de volumes, a-t-il été annoncé. Pour Jean-François Potel, ce contrat doit être l’occasion pour les éleveurs de renforcer les troupeaux et de moderniser les élevages. «Cet engagement redonne des perspectives aux éleveurs ovins». Un espoir pour cette production au moment où la décapitalisation des troupeaux est ressentie en France comme en Europe. «Je suis ravi de cette opération gagnant-gagnant, des échanges et des rencontres entre Carrefour et les éleveurs» s’est félicité Frédéric Noizet, secrétaire général de la Fédération nationale ovine, présent lors de la signature à Bellicourt.

- © l'agriculteur de l'aisne

Carrefour travaille avec les agriculteurs depuis 18 ans Depuis 1992, Carrefour construit un partenariat durable avec l’ensemble du monde agricole français au travers de ses filières Engagement Qualité carrefour. «La création de ces filières engagement qualité Carrefour a permis de tisser des liens durables avec les producteurs français, de soutenir les économies locales, tout en offrant aux consommateurs des produits frais de qualité aux saveurs authentiques» insistait Alain Basquin. Carrefour compte aujourd’hui 20640 producteurs français partenaires dans 82 produits pour ses filières boucherie, fromage, fruits et légumes et marées. L’Engagement Qualité Carrefour repose sur 4 valeurs : - le goût et l’authenticité des produits avec par exemple un affinage plus poussé des fromages ou un taux de sucre plus élevé pour les fruits, - une qualité constante au meilleur prix, du champ à l’assiette, grâce à un cahier des charges précis établi conjointement avec les agriculteurs et des contrôles annuels effectués par des organismes indépendants, - un partenariat durable avec tous les acteurs de la filière, basé sur des débouchés réguliers et à long terme, dans l’ensemble des magasins carrefour en France, - un environnement préservé grâce à la maîtrise des impacts, avec par exemple l’absence de traitement chimique après récolte pour les fruits et légumes, la rotation des cultures, le bien-être animal…

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1906 | février 2019

Dernier numéro
N° 1906 | février 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui