L'Agriculteur de l'Aisne 20 février 2012 à 17h14 | Par Agrafil

Les Cuma insatisfaites par la réduction de 3,5 % de l'enveloppe 2012

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La loi de finances 2 012 est «un frein au dynamisme des Cuma», a estimé, jeudi 16 février, dans un communiqué, la Fédération nationale de coopérative d'utilisation de matériel agricole (FNCUMA). La loi de finances 2 012 prévoit une enveloppe inférieure de 3,5 % à celle attribuée en 2011. «Cette enveloppe représente seulement 1 % du budget délégué à la modernisation des exploitations. Et soutenir un projet collectif, c'est soutenir plusieurs agriculteurs sur un seul investissement, c'est donc un euro de subvention plus efficient !», explique Stéphane Gérard, président de la FNCUMA. Les Cuma investissent chaque année 250 à 300 millions d'euros et les prêts bonifiés représentent 15 % des montants empruntés pour l'année 2009. «Pour couvrir l'ensemble des besoins des Cuma, il faudrait que l'enveloppe allouée aux prêts bonifiés soit à hauteur de 7 millions d'euros».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1828 | juillet 2018

Dernier numéro
N° 1828 | juillet 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui