L'Agriculteur de l'Aisne 19 novembre 2018 à 14h00 | Par Actuagri

Les Français sont attachés à leur agriculture et lui font confiance

Un sondage réalisé par l’Ipsos pour Opinion Valley révèle que les Français sont attachés à l’agriculture et qu’ils font majoritairement confiance dans les produits issus de l’agriculture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © l'agriculteur de l'Aisne

Si le prix reste le premier critère de choix lors de l’acte d’achat, les consommateurs focalisent aussi leur attention sur l’origine, la saisonnalité et l’aspect des produits. Le 16 novembre, Opinion Valley a présenté les résultats d’une étude, réalisée par l’Ipsos, sur la perception qu’ont les Français de l’agriculture et de l’alimentation. 1 003 Français, de plus de 18 ans, constituant un échantillon national représentatif de la population, ont été sondés. Les résultats de l’étude traduisent un attachement à ce secteur «vital».

Avec l’énergie, l’agriculture est le secteur d’activité jugé le plus important pour les Français. 92 % des sondés ont en effet répondu qu’ils estimaient qu’il s’agissait d’un secteur stratégique important pour la France (93 % pour l’énergie). En dépit des controverses, l’agriculture bénéficie d’une bonne image auprès des Français. 68 % des sondés disent avoir totalement confiance dans la qualité de l’agriculture française. À titre de comparaison 76 % des Français ont confiance dans les hôpitaux et les petites et moyennes entreprises, 75 % dans l’armée, 73 % dans la police et 65 % dans l’école. Cette confiance dans l’agriculture varie de manière importante selon les produits. Elle est élevée pour les vins et le lait (79 % et 76 % des sondés disent que l’agriculture produit actuellement des vins et du lait sain et de qualité), bonne pour les légumes (70 %), la viande (68 %), les céréales (66 %) et les fruits (65 %), mais elle est moyenne pour les volailles (55 %).

- © l'agriculteur de l'Aisne

Les Français conscients de la difficulté du métier d’agriculteur

Pour Opinion Valley, cet attachement à l’agriculture explique aussi le niveau d’attente élevé des Français vis-à-vis des produits alimentaires. S’ils estiment majoritairement qu’elle fait des efforts concernant la productivité et la compétitive (67 % disent que l’agriculture française fait des efforts pour répondre à cet enjeu) ainsi que pour la qualité des produits (56 %) ils trouvent qu’elle ne fait pas assez d’effort pour répondre aux enjeux de santé, d’environnement mais aussi en matière de bien-être au travail des agriculteurs (64 % des sondés estiment que l’agriculture française ne fait pas assez d’effort pour répondre à cet enjeu), d’ailleurs seulement 25 % des sondés auraient tendance à encourager un proche qui souhaite devenir agriculteur. Ils respectent donc le métier d’agriculteur même s’ils sont conscients de sa difficulté. Au moment de l’acte d’achat, le premier critère de choix pour les Français est le prix (71 % des Français y sont extrêmement ou très attentifs), le deuxième critère est l’origine France (60 % y sont attentifs), traduction de la confiance que les Français portent à leur agriculture et du besoin de proximité viennent ensuite la saisonnalité et l’aspect (56 % et 55 %). Opinion Valley estime que la multitude de critères émergents va bouleverser la donne et les relations, du producteur aux distributeurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1846 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 1846 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui