L'Agriculteur de l'Aisne 03 février 2017 à 08h00 | Par Agrapresse

les phytos faiblement impliqués dans les mortalités massives

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La surveillance officielle des mortalités massives aiguës des abeilles montre une responsabilité limitée des phytos, selon un article de la DGAL publié dans le bimestriel La Santé de l’Abeille de septembre/octobre. 195 alertes sont répertoriées en 2015 avec 39% des enquêtes permettant de conclure à une origine pathologique certaine, mais aussi, dans 14 % des cas, l’incrimination de mauvaises pratiques agricoles. Pour onze cas seulement, la cause probable de mortalité est identifiée comme étant une intoxication, et pour 2 cas, la cause principale une intoxication. «Dans deux des dossiers suivis, quatre substances chimiques avaient été identifiées comme potentiellement à l’origine des intoxications d’abeille, soit 4 % des enquêtes menées», écrit l’auteur.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1705 | février 2017

Dernier numéro
N° 1705 | février 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui