L'Agriculteur de l'Aisne 05 août 2011 à 09h24 | Par Th. Goujon

Lin textile - L’enroulage, déterminant pour le résultat économique

Un bon enroulage se prépare dès l’arrachage et le retournage. Un bon réglage du pick-up est aussi primordial.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Stéphane LEITENBERGER
L’enroulage des pailles de lin est l’un des éléments clés qui conditionne le résultat économique de la culture. Il impacte aussi les cadences de teillage. Ainsi pour une récolte normale, si la nappe fait 4 cm, soit un mauvais enroulage, la cadence de teillage n’atteindra pas les 2 000 kg / heure. Si la nappe fait 10 cm, soit un bon enroulage, la cadence teillage peut atteindre 2 500 kg / heure et plus.
Cette étape s’anticipe dès
l’arrachage. Il est nécessaire d’obtenir l’andain le plus régulier possible : alignement des pieds et éviter de faire des paquets. Le retournage est aussi une étape clé. Il s’effectue en deux temps : d’abord pour homogénéiser le rouissage, ensuite pour favoriser le séchage avant enroulage. Lors du second retournage, le risque est que la paille de lin se plie et fasse des paquets. En effet, à ce stade la paille se tient moins bien. Il ne faut donc pas aller trop vite lors de cette opération. Ce retournage doit intervenir lorsque les pailles sont au 3/4 sèches. De plus, veiller à ce que les «picots», en contact avec le lin, soient bien lisses afin d’éviter de chiffonner la nappe sur le dessus. Un mauvais retournage entraine obligatoirement une baisse de la cadence teillage et altère également la richesse en fibres.

Réglage du pick-up
Pour réussir son enroulage, il faut bien entendu que les pailles soient sèches. Toutefois, le réglage du pick up est primordial. Il ne doit ni trop gratter la terre, ni être trop surélevé pour éviter la formation de paquets.
Pour cela, une seule solution : au réglage, une personne doit marcher à coté de l’enrouleuse pour regarder le travail.
La deuxième opération est l’épaississement de la nappe. Il faut obtenir une épaisseur de 8 à 12 cm. Pour ce faire, enrouler 50 m puis dérouler la nappe pour voir le résultat. En année normale, pour 100 m d’enroulage, on obtient 30 à 50 m de nappe enroulée.
Le dernier point important est la position des ficelles. Elles doivent se trouver entre le tiers et la moitié en partant du pied. Veiller à mettre suffisamment de ficelle autour de la boule pour ne pas qu’elle se déroule.



La récolte 2011

La récolte 2011 sera spécifique, avec des lins courts. Il est fortement conseillé d’équiper les enrouleuses de joues. Cette année, un seul retournage est recommandé dans les lins les plus légers. Effectuer un désherbage des linières après l’arrachage. Cela évitera un déclassement des étoupes et permettra de réduire le risque d’humidité au sein de la boule de paille.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1846 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 1846 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui