L'Agriculteur de l'Aisne 08 juillet 2013 à 09h59 | Par Actuagri

Machinisme agricole - Le marché est toujours porteur

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Après une excellente année 2012, le marché des agroéquipements était bien orienté début 2013 : la production française de machines agricoles a encore augmenté de 3 % et les importations de 8,6 %. Les industriels de l’agroéquipement tablent sur une progression de 4 % pour l’ensemble de l’année 2013. Sur les quatre premiers mois de l’année 2013, la production française d’agroéquipements a augmenté de 3 % par rapport à la même période de l’année précédente, alors qu’elle avait déjà progressé de 16,5 % entre 2012 et 2011. En début d’année, les importations étaient également très dynamiques en hausse de 8,6 % sur les trois premiers mois de 2013, alors que les exportations affichaient un repli de 4,9 %, en raison de l’essoufflement de la demande étrangère. «Ces tendances associées à un climat positif de l’agroéquipement à l’échelle mondiale ainsi qu’à une opinion favorable sur la production à venir lors des trois prochains mois pour les machines et équipements laissent présager une progression de 4 % pour l’année 2013», estime l’Union des industriels de l’agroéquipement (Axema). Ainsi, le marché français s’établirait à 5,6 milliards d’euros en 2013. D’ailleurs, le solde d’opinion entre les dirigeants d’entreprises qui prévoient une hausse et ceux qui anticipent une baisse est de nouveau positif depuis février 2013. Néanmoins les évolutions ne sont pas toutes identiques selon les familles de produits. Les immatriculations de tracteurs ont progressé de 13,9 % en 2012 à 31 000 unités. Selon Axema, la tendance s’est poursuivie sur les quatre premiers mois de l’année et en cumul sur les douze derniers mois, les immatriculations se sont établies à 32 139 véhicules. Même tendance pour les moissonneuses batteuses. Sur les deux dernières années, 1800 puis 1900 machines ont été immatriculées. Et sur les quatre premiers mois de 2013, elles ont encore progressé de 38,7 % par rapport à la même période de 2012. En ce qui concerne les immatriculations de tracteurs pour vignes et vergers qui gravitaient autour de 4400 véhicules par an, elles sont tombées à 4250 en 2012. Mais, depuis le début de l’année les immatriculations sont reparties à un rythme de +8 % par rapport à la même période de 2012. Enfin, les machines à vendanger et autres automoteurs destinés à l’arboriculture, le marché porte sur 300 unités en moyenne par an. Mais le début de 2013 montre une progression de l’ordre de 13 %. En ce début d’année, les chargeurs frontaux conçus pour l’agriculture enregistrent également une forte progression (+ 11,3 %), devant les semoirs (+10,5 %) et les charrues (+ 6,8 %). Viennent ensuite les herses à denter (+5,3 %) et les bennes (+0,5 %). En revanche les distributeurs d’engrais minéraux dont les ventes s’étaient déjà contractées en 2012 (-4 %) voient les ventes continuer à décliner début 2013 (-29,2 %). Idem pour les épandeurs d’engrais organiques (-7,1 % après -14,6 %).

Fusion des syndicats du machinisme agricole
Le syndicat des entreprises de commerce international de matériel agricole (Secima), le Syndicat national des constructeurs de véhicules agricoles (SNCVA) et le Syndicat général des constructeurs de tracteurs et de machines agricoles (Sygma) ont décidé de fusionner en une seule entité au sein de l’Union des industriels de l’agroéquipement (Axema). La décision a été prise par les différentes assemblées générales des syndicats à l’issue de la 1ère biennale d’Axema qui s’est tenue à Paris, le 4 juillet. Patrick Pérard (Société Pérard) a été élu à la présidence. Il sera épaulé de deux vice-présidents, Philippe Girard (JCB) et François Piffard (Manitou). Le poste de trésorier a été confié à Benoît Franquet.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1841 | octobre 2018

Dernier numéro
N° 1841 | octobre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui