L'Agriculteur de l'Aisne 18 juillet 2014 à 08h00 | Par Actuagri

Mise en place d’un droit de douane sur les importations

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La Commission de Bruxelles a instauré le 16 juillet un droit de 5,32 €/t sur les importations de maïs, de sorgho et de seigle sur le territoire de l’Union européenne. Elle justifie sa décision par l’effondrement du cours mondial du maïs depuis quelques mois. Le 1er juillet, il s’établissait à 203 €/t Fob Golfe USA, un prix qui n’avait jamais été observé sur cette origine depuis août 2010. Il y a un an, la cotation se situait à 304 €/t. Les prix du maïs à l’international devraient être durablement bas. Selon le Conseil international des céréales, la production 2014 devrait atteindre 963 millions de tonnes, soit le second niveau après le record de l’an dernier. Les stocks se sont reconstitués et devraient s’établir à 180 millions de tonnes en fin de campagne 2014/2015, soit 13 Mt de plus qu’aujourd’hui et leur plus haut niveau depuis cinq ans. L’AGPM a accueilli favorablement la décision de Bruxelles. «Cette situation démontre clairement qu’un dispositif, bien que très insuffisant de droit de douane sur les importations de maïs sur le territoire reste nécessaire pour freiner la chute des prix européens» indique-t-elle dans un communiqué commun avec la Confédération européenne des producteurs de maïs (CEPM). Avant d’avouer son inquiétude sur le démantèlement progressif des outils de gestion du marché européen et en particulier celui de l’intervention auquel s’ajoute la baisse des aides de la réforme de la Pac. C’est pourquoi, la CEPM et l’AGPM «appellent les négociateurs européens à n’accorder aucune concession supplémentaire dans les discussions en cours visant à conclure des accords de libre-échange avec les Etats-Unis et le Mercosur».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1824 | juin 2018

Dernier numéro
N° 1824 | juin 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui