L'Agriculteur de l'Aisne 22 juin 2011 à 17h43 | Par Actuagri

Orama : produire plus

Abonnez-vous Réagir Imprimer

«La première manière de réguler les marchés, c’est de produire plus» a déclaré Philipe Pinta, le président de l’AGPB et d’Orama, à l’issue du G120 organisé par la FNSEA et les JA. Et cela est d’autant plus nécessaire que la planète va compter 9 milliards d’habitants en 2050 et que les besoins alimentaires vont augmenter de 70 %. Cette croissance de la production doit être réalisée partout, non seulement dans les pays développés et émergents, mais aussi dans les pays en développement pour améliorer l’autosuffisance.
Quant à la France, elle a une responsabilité particulière vis-à-vis de rive sud de la Méditerranée, en raison de sa proximité géographique, dans une zone «où le déficit en céréales est le plus élevé du monde».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1841 | octobre 2018

Dernier numéro
N° 1841 | octobre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui