L'Agriculteur de l'Aisne 13 octobre 2010 à 15h30 | Par Agrapresse

Philippe Chalmin, président de l'observatoire de la formation des prix et marges alimentaires

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Pourquoi les prix du porc s'effondrent-ils chez les agriculteurs sans qu'ils ne bougent au détail : voilà une des explications qui sera demandée à l'observatoire de la formation des prix et des marges dont le président, Philippe Chalmin, a été présenté le 12 octobre par Bruno Le Maire. Par la même occasion, le ministre de l'agriculture, accompagné du secrétaire d'État au commerce Hervé Novelli, a défini l'ambition et les limites de l'observatoire. L'ambition : « mettre de la transparence » dans la formation des prix et contribuer « à ce qu'on ne demande pas au paysan d'assumer seul la hausse des charges de production », comme c'est le cas en ce moment. Priorité est donnée à l'analyse des produits animaux. Les limites : le comité de suivi de cet observatoire, composé de consommateurs, industriels, commerçants, paysans et fonctionnaires n'a pas pour tâche de proposer des modifications législatives et réglementaires. Il n'a pas non plus de services propres et devra travailler avec ceux de l'administration (FranceAgriMer, DGCCRF ; ministère de l'agriculture). Il devra réaliser chaque année un rapport au parlement. « L'objectif est de faire en sorte que l'on travaille dans la transparence et la confiance », annonce Philippe Chalmin. « On connaît bien les prix agricoles, on connaît bien les prix alimentaires ; ce qui se passe entre les deux est beaucoup moins clair » explique ce spécialiste des marchés agricoles mondiaux, professeur à l'université de Paris Dauphine.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1846 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 1846 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui