L'Agriculteur de l'Aisne 18 novembre 2011 à 13h45 | Par FNSEA

Plan d’adaptation de la gestion de l’eau - La grande imposture

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Avec la terrible sécheresse du printemps et devant la détresse de nombreux éleveurs, le Président de la République a demandé, le 9 juin dernier, un plan quinquennal de stockage de l’eau. Mais, après le retour de quelques pluies automnales et à quelques mois des élections, le temps n’est manifestement plus à l’ambition ! Le plan d’adaptation de la gestion de l’eau, présenté hier par le Gouvernement, c’est mesurettes et pure démagogie.

Mesurettes :
Le volet concernant la réalisation de retenues ne représente que 10% des besoins en stockage. D’évidence, en cas de nouvelle sécheresse, cette faible capacité de stockage n’aurait que peu d’effet alors que les modèles météo laissent présager des situations de sécheresse de plus en plus fréquentes pour l’avenir. Courage fuyons ! Les générations futures n’auront qu’à se débrouiller !

Démagogie :
Comme de bien entendu, les agriculteurs manquent de bon sens et ce plan compte bien les remettre dans le droit chemin en imposant des cultures plus économes en eau que le maïs. Toute culture a des besoins en eau et cessons de stigmatiser le maïs dont les producteurs et les éleveurs ont mesuré l’extraordinaire efficience en 2011. Pour notre Gouvernement, une culture économe en eau c’est moins d’irrigation et qu’importe si elle produit peu et ne trouve ni marchés ni débouchés. Cette gestion hyper centralisée et par l’absurde de l’agriculture française est dangereuse pour son autonomie et contraire aux déclarations du Ministre de l’Agriculture en conclusion du G20 agricole et notamment à l’ambition affichée en termes de besoins : répondre aux enjeux alimentaires et participer aux équilibres mondiaux.
En conclusion un plan ni fait ni à faire et à 180° des demandes exprimées le 28 juin dernier lors du colloque «sécheresse : arrêtons de gaspiller l’eau».

Rappel : Le plan d'adaptation des ministères de l'agriculture et de l'environnement

117 millions d'euros pour le plan d'adaptation de la gestion de l'eau
Les ministères de l'Agriculture et de l'Environnement ont annoncé, le 16 novembre, le lancement d'un plan d'adaptation de la gestion de l'eau en agriculture de 117 millions d'euros sur cinq ans. Des aides financières vont être apportées par l'Europe et les agences de l'eau respectivement à hauteur de 15 et 75 millions d'euros sur cinq ans afin de permettre la construction de capacités de stockage de 40 millions de m3 supplémentaires. En parallèle, des modifications législatives et réglementaires sont prévues pour le premier trimestre 2012 afin d'encourager la réalisation de ces projets. Le second volet du plan concerne la réduction des volumes d'eau prélevés sur 14 000 hectares par l'implantation de cultures économes en eau comme du soja. 27 millions d'euros de fonds européens et français, dans le cadre du second pilier de la Pac vont être déployés à cet effet.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1828 | juillet 2018

Dernier numéro
N° 1828 | juillet 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui