L'Agriculteur de l'Aisne 05 novembre 2010 à 10h55 | Par Patrick Desmedt

Pommes de terre féculières - Coopérative féculière de Vecquemont : le grand saut !

La souscription au capital social est un pas décisif pour la mise en place de la coopérative.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le moment est venu pour les sept cent cinquante six producteurs de pommes de terre féculières qui ont envoyé leur demande d’adhésion à la coopérative féculière de Vecquemont de souscrire au capital social et de confirmer ainsi leur engagement qui lancera vraiment la coopérative. Un courrier a été envoyé la semaine dernière dans lequel les adhérents trouveront leur bulletin d’adhésion et de souscription, un mandat d’établissement de factures et une convention de compte courant ainsi qu’un extrait des statuts et le règlement intérieur. Ils étaient sept cent quatre vingt onze à détenir un contrat pour la récolte 2010. Trente cinq producteurs ont décidé d’arrêter de produire et dix huit de diminuer pour un total d’environ vingt mille tonnes ainsi disponibles. Pour la récolte 2011 sur laquelle porte l’engagement des adhérents, Roquette s’est positionné sur un besoin de 562 265 tonnes de pommes de terre à 17, identique à celui de 2010 amputé de la baisse de 20 %. Par conséquent, la marge de manœuvre pour redonner des tonnages supplémentaires n’a été que de 2,8 % en zone d’épandage des eaux de féculerie et de 3,5 % hors de cette zone. Cette augmentation intègre un modeste tonnage destiné à des jeunes agriculteurs installés dans l’année selon le souhait du conseil d’administration.

Fonctionnement de la coopérative
Pour ce qui concerne le fonctionnement de la coopérative, le conseil d’administration maintient la ligne adoptée en assemblée de producteurs qui vise à rechercher le mode de fonctionnement au moindre coût. Dans ce but, une convention avec la coopérative de Vic sur Aisne dont l’expérience en la matière est très ancienne, est en cours de finalisation. Les principes sont posés à savoir que la coopérative de Vic assurera en prestation de services pour la coopérative de Vecquemont, la gestion des parts sociales, la comptabilité des adhérents (facturation et règlement des pommes de terre et des plants). Une convention avec Roquette est également en cours de finalisation en vue de couvrir les charges désormais assurées par la coopérative et qui étaient celles de l’industriel auparavant. Pour les parties relatives aux éléments propres de l’ex Groupement des Producteurs de Fécule, comme notamment le Comité de Liaison, la coopérative féculière de Vecquemont assurera en son nom ces missions.

Le découplage des aides fécule
La récolte 2011 des pommes de terre féculières sera la dernière qui verra les producteurs bénéficier du versement des aides couplées à la production. L’Unpt travaille depuis plusieurs semaines à un argumentaire destiné à plaider la cause des acteurs de la filière fécule auprès de Bruxelles pour qu’une aide européenne issue de cette enveloppe des aides couplées lui soit attribuée sous une nouvelle forme. En tout état de cause, il est prématuré de tirer toute conclusion hâtive sur l’évolution à venir sur ce point, qui reste au cœur des discussions pour cette filière.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1837 | septembre 2018

Dernier numéro
N° 1837 | septembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui