L'Agriculteur de l'Aisne 14 novembre 2018 à 14h00 | Par Actuagri

Porc : les trésoreries des éleveurs sont à sec, alerte la FNP

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © l'agriculteur de l'aisne

Face à la hausse importante du coût de l’aliment et la baisse toujours inexorable des prix au cadran, les éleveurs de porcs sont inquiets. «Sur 2018, le prix payé éleveur en France n’a pas couvert le coût de revient !», s’indigne la Fédération nationale porcine (FNP), dans un communiqué du 13 novembre. «Nous alertons les fabricants d’aliments quant aux hausses abusives pratiquées dans certaines régions, certaines allant jusqu’à + 40 €/t», poursuit l’organisation. A cette conjoncture dégradée s’ajoute «les cotisations sociales très élevées», souligne la FNP qui demande de réunir les cellules de crise dans les préfectures. Ainsi, si une reprise s’amorce, notamment grâce au marché chinois, «nous ne tolérerons pas que les bénéfices [de la reprise] restent au niveau des entreprises au lieu de redescendre immédiatement au bénéfice des éleveurs», insiste la FNP.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1846 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 1846 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui