L'Agriculteur de l'Aisne 09 avril 2013 à 09h34 | Par Agrafil

Porcins - La France a perdu un million de cochons en 10 ans

Abonnez-vous Réagir Imprimer

En 2010, «la France métropolitaine compte 22 300  exploitations qui élèvent des porcs, contre 59 500 en  2000», indique le 8 avril la lettre mensuelle du service  statistique du ministère de l'Agriculture, Agreste Primeur. Sur la  période, la taille moyenne des sites a été  multipliée par 2,5 pour atteindre 620 porcs, au détriment des  petites fermes (5 porcs en moyenne) qui comptaient pour 72 % des  exploitations en 2000. Aujourd'hui (en 2010), 48 % des exploitations  élèvent 9 porcs en moyenne mais ne représentent à  elles toutes que moins de 1 % du cheptel : «les  élevages de plus de 100 porcs ou de 20 truies détiennent  l'essentiel du cheptel national», constate Agreste. Les deux  tiers des exploitations se trouvent dans le Grand Ouest (57 % en  Bretagne), mais des régions «historiques» pour  l'élevage porcin comme Midi-Pyrénées et  l'Aquitaine se sont «effondrées». Mais si  en Poitou-Charentes la population de cochons a augmenté de 3,3 %,  elle a baissé même dans les régions occidentales qui ont  perdu de 4 à 6 % de leur cheptel, passant de près de 9 000  à moins de 6000 exploitations. Surtout les activités sont le  plus souvent décomposées par site entre le naissage  (jusqu'au sevrage) des porcelets et l'engraissement : ainsi 5 700  élevages détiennent 98 % des truies du pays, vouées  à la gestation. «L'externalisation du naissage offre  aux éleveurs l'opportunité d'accroître leur  capacité d'engraissement et d'améliorer leurs  performances (réaménagement des bâtiments,  main-d’œuvre spécialisée) et leur qualité de  vie (temps libre)», écrit Agreste.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1820 | mai 2018

Dernier numéro
N° 1820 | mai 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui