L'Agriculteur de l'Aisne 24 avril 2017 à 08h00 | Par Actuagri

Présidentielle 2017, dernière chance pour redonner de la compétitivité aux exploitations

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L’enjeu de la compétitivité des exploitations agricoles françaises. Il y va de l’avenir de notre secteur, de l’avenir des territoires ruraux, de l’avenir de l’emploi dans notre pays.

Depuis des années, la FNSEA appelle nos Gouvernants à agir, alerte sur les distorsions de concurrence insupportables, dénonce les pratiques déloyales mises en œuvre chez nos voisins y compris européens. Depuis des années, les réponses sont partielles et temporaires. Qu’il s’agisse des baisses de charges pour les salariés saisonniers ou le CICE, les solutions ne rétablissent pas des règles équitables et laissent les entreprises françaises faire la course, plombées par des boulets aux pieds.

Les 5 années qui arrivent seront capitales. Capitales, car après il sera trop tard. Trop tard pour tous les secteurs de production qui reposent sur un besoin de main d’œuvre important.

Nous attendons du futur Président de la République qu’il sorte de l’idéologie et prennent dans les 200 jours de son élection, des mesures pragmatiques et courageuses :

- La TVA sociale, pour adapter le financement de notre protection sociale à l’environnement économique des entreprises. Inversons la logique actuelle qui taxe la production française et favorise les importations. C’est du bon sens !

- L’augmentation du taux du CICE, car il faut accélérer et accentuer les baisses de charges pour retrouver une capacité à gagner des marchés. C’est une nécessité pour l’emploi dans notre pays !

- La suspension du compte pénibilité, parce qu’une telle usine à gaz est inapplicable dans nos métiers. C’est du respect pour les agriculteurs qui tentent de vivre de leur métier !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1815 | avril 2018

Dernier numéro
N° 1815 | avril 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS