L'Agriculteur de l'Aisne 28 février 2014 à 08h00 | Par Agrafil

Prix du lait - L'avenir des éleveurs s’éclaircit

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) ne voit «aucune raison objective à ne pas payer le prix du lait aux producteurs à sa juste valeur». C’est la conclusion qu’elle tire après s’être «invitée» aux négociations entre industriels et distributeurs tout au long de la semaine. «Les négociateurs ont intégré l’objectif de valorisation de la matière première laitière dans leur discussion», a constaté la FNPL. Selon André Bonnard, trésorier, «tout le monde était satisfait de discuter avec nous pour savoir ce que l’on attendait». Intermarché a annoncé le 25 février des tarifs amenant un prix payé au producteur à 365 euros les mille litres, un chiffre qui semble avoir servi de base pour tout le monde. Dominique Chargé, président de la fédération nationale des coopératives laitières (FNCL), abonde : «nous avons observé depuis le début de la semaine une détente dans la position des distributeurs, qui ont bien pris conscience de la nécessité d’augmenter le prix du lait et de restaurer la capacité économique des entreprises de transformation», explique-t-il. Il précise toutefois que les négociations «restent difficiles, avec un refus de monter le prix du lait au niveau de l’environnement économique européen». Ces négociations doivent se terminer vendredi 28 février. La FNPL espère désormais de la «lisibilité» et de la «transparence» lors des négociations entre les organisations de producteurs (OP) et les industriels.

Produire un litre de lait en France coûte 45 centimes, selon European milk board
En 2013, produire un litre de lait en France coûtait 45 centimes en moyenne, selon une étude réalisée par European milk board (EMB), une association de producteurs européens, et présentée jeudi 27 février au Salon de l’agriculture. «C’est une étude fondamentale pour enfin obtenir un prix du lait qui couvre nos coûts de production», a expliqué Paul de Montvalon, président de France Milk Board (FMB). L’étude montre de grosses disparités régionales : si le grand ouest produit un litre de lait pour 34 centimes, le sud-est le fait pour 49 centimes. Cette étude est basée sur les données du réseau d'information comptable agricole (RICA) actualisés grâce aux indices de prix de l’INSEE, et prend en compte un salaire pour les éleveurs dans le coût de production.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1824 | juin 2018

Dernier numéro
N° 1824 | juin 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui