L'Avenir Agricole et Rural 21 mars 2019 à 09h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

PRODUCTIONS VÉGÉTALES

L’APVA a présenté les premiers résultats de son enquête sur les exploitations dans le Barrois lors de son assemblée générale le 7 mars. Cette étude nous permet de tirer quelques conclusions, même si les situations sont très différentes selon les exploitations.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Cécile Déchaux (responsable pôle Productions Végétales), Mickaël Masselot (président APVA), Jean Luc Follot (responsable de l’équipe Productions Végétales) et Fabien Nivert (trésorier APVA).
De gauche à droite : Cécile Déchaux (responsable pôle Productions Végétales), Mickaël Masselot (président APVA), Jean Luc Follot (responsable de l’équipe Productions Végétales) et Fabien Nivert (trésorier APVA). - © T MORILLON

L’APVA compte 426 adhérents en 2018, soit une baisse de 17 membres en un an. D’après Jean-Luc Follot, responsable de l’équipe Productions Végétales de la Chambre d’Agriculture de Haute-Marne, cette diminution s’explique par des départs en retraite et l’augmentation des conversions en agriculture biologique (7 000 ha en projet en 2018 en Haute-Marne). « Il y a aussi de plus en plus d’exploitants   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Avenir Agricole et Rural

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1915 | avril 2019

Dernier numéro
N° 1915 | avril 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui