L'Agriculteur de l'Aisne 16 septembre 2010 à 16h24 | Par Frédéric Adam et Olivier Sené

Protection intégrée du blé : rejoignez les groupes

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La démarche est maintenant bien connue. Les expérimentations d’Agrotransfert Ressources et Territoires et des Chambres d’agriculture de Picardie depuis 1998, comme les résultats des parcelles du Club Opti’Blé de Cohesis depuis 2005, ont démontré l’intérêt technico-économique de la démarche.
L’objectif est de limiter l’impact sur l’environnement et de concilier les attentes des agriculteurs (rendement, nombre de passages, marge brute…) et des collecteurs en terme de qualité (teneur en protéines, PS, mycotoxines…).
Cette démarche de protection intégrée qui reste une agriculture « productiviste » favorise les moyens de lutte agronomique sur tout le cycle du blé pour limiter le recours aux produits de santé végétale.
Les règles de décision sont celles établies par Agrotransfert Ressources et Territoires :
- une interculture favorisant la levée des adventices (déchaumage, faux semis…),
- le choix de variétés peu sensibles aux maladies et à la verse,
- des dates de semis décalées de 10 à 15 jours par rapport aux pratiques habituelles pour les premiers semis (maîtrise des adventices, maladies, verse…),
- baisse de la densité de semis
(-30 % par rapport aux densités en conduite raisonnée),
- azote : méthode Azofert avec un objectif de rendement réduit de 5 q/ha, semis d’une bande en triple densité pour le pilotage du premier apport, pilotage du 3ème apport (Farmstar, GPN),
- intervention fongicide selon des seuils d’interventions.

Les résultats technico-économiques

En moyenne sur 16 parcelles agriculteurs du Club Opti’Blé en 2010 où une comparaison conduite raisonnée et conduite intégrée avait été implantée, la démarche intégrée entraîne un rendement inférieur à la conduite raisonnée de 2,6 q/ha. Cet écart est légèrement inférieur à ceux observés les années antérieures : 3,3 q en moyenne entre 2004 et 2009. Cet écart moins important s’explique par une pression maladie très faible cette année. Les charges proportionnelles sont inférieures de 44 euros/ha et le nombre d’interventions est diminué de 1 passage. Pour les mêmes raisons, l’écart est aussi plus faible que les années passées.

L’environnement y gagne aussi

La plus forte intégration des mesures agronomiques dans les itinéraires culturaux Opti’Blé permet de limiter l’utilisation des produits de santé végétale et donc, de réduire l’indice de fréquence de traitement (IFT).
L’IFT est un indicateur environnemental qui se calcule en sommant, pour chaque produit, le rapport de la dose utilisée sur sa dose d’homologation.
Les comparaisons entre conduite raisonnée et conduite Opti’Blé sur une même parcelle agriculteur montrent une baisse de l’IFT total de 24 % en 2008, 29 % en 2009 et de 22 % en 2010.
Dans les essais où l’on peut tester sans se soucier d’éventuel risque financier, l’IFT est réduit de 56 % en 2008 et 47 % en 2009.


Un conseil adapté et localisé
Depuis 2 ans, la Chambre d’Agriculture de l’Aisne et Cohesis travaillent en partenariat pour développer des groupes techniques (Tech’CI et Club Opti’Blé) assurant le conseil en protection intégrée. Six secteurs du département sont concernés (Sud de l’Aisne, Soissonnais, Chaunois, Laonnois, Saint Quentinois et Thiérache).
A ce jour, on dénombre plus de 120 parcelles sur le département conduites dans un objectif de production et de réduction de l’utilisation des produits de santé végétale.
Les conseillers peuvent ainsi  accompagner les agriculteurs dans la mise en oeuvre de parcelles de test ou dans leurs engagements sur des mesures agro-environnementales (MAE).

 

Retrouvez les tableaux comparatifs dans l'agriculteur de l'Aisne du 17 septembre 2010

Des bilans de campagne auront lieu 
- le 20 septembre matin à Chauny
- le 20 septembre après midi à Saint Quentin
- le 21 septembre matin à Soissons
- le 21 septembre après-midi à Morgny en Thiérache
Le 24 septembre matin à Laon
Si vous êtes intéressé par la démarche ou tout simplement curieux, venez participer aux réunions. Pour 2010-2011, nos animations de groupes sont reconduites et vous seront dispensées tout au long de la campagne.
Pour plus de renseignements, prendre contact avec :
Frédéric Adam pour Cohesis au 06.83.39.31.38.
Olivier Sené pour la Chambre d’agriculture au 03.23.22.50.46.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1841 | octobre 2018

Dernier numéro
N° 1841 | octobre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui