L'Agriculteur de l'Aisne 18 janvier 2017 à 08h00 | Par Actuagri

Répondre aux inquiétudes du consommateur

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © l'agriculteur de l'Aisne

Le Conseil national de l’alimentation (CNA) a tenu sa séance plénière d’installation le 17 janvier sous l’égide de son président Guillaume Garot, qui en a présenté les nouvelles orientations. Le mandat 2016/2019 va accentuer son travail sur le lien entre alimentation et santé, l’information du consommateur et la lutte contre le gaspillage alimentaire. Créé en 1985, le Conseil national de l’alimentation (CNA) est une instance consultative indépendante chargée d’émettre des avis à destination des pouvoirs publics. Ce «parlement de l’alimentation» rassemble l’ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire. Présidé par le député de la Mayenne, Guillaume Garot, le CNA a tenu sa séance plénière d’installation le 17 janvier en présence du ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll et défini les axes de renforcement de son action. Pour ce mandat 2016/2019, le CNA accentuera la réflexion autour du lien entre alimentation et santé, l’information des consommateurs et la lutte contre le gaspillage alimentaire, à un moment où «le lien de confiance entre les Français et leur alimentation est distendu», a rappelé Guillaume Garot. «Il faut être capable de répondre aux attentes de fond, en matière de qualité, de sécurité, pour lever les doutes et inquiétudes car nous sommes en permanence, en tant que consommateurs, soumis à des alertes et injonctions qui font peur», a souligné le président du CNA, en référence aux différents évènements relayés par les médias, de la crise des lasagnes de cheval au rapport de l’OMS sur la consommation de viande, en passant par les vidéos de L214.

Sujets sociétaux : ne pas réagir à l’émotion

Néanmoins, la mission du CNA n’est pas de réagir dans l’immédiat à ces sujets mais «d’organiser le travail sur le temps long et en profondeur", précise Guillaume Garot, sans pour autant laisser de côté ces thèmes qui préoccupent la société. Le principe d’un comité d’éthique sur les abattoirs a ainsi été acté le matin même, puisque cette question est intégrée au programme de travail du CNA. Une mission qui lui permettra peut-être de «positiver un peu mieux la consommation de viande qu’elle ne l’est aujourd’hui», espère Stéphane Le Foll. Car les avis du CNA sont ensuite déclinés par les pouvoirs publics à tous les niveaux, notamment dans le cadre du Programme national pour l’alimentation (PNA) qui s’est attaché à quatre objectifs rappelés par le ministre de l’Agriculture : faciliter l’accès à l’alimentation, à travers une fiscalité adaptée aux dons alimentaires (lait, œufs, fruits et légumes), sensibiliser les plus jeunes, via un contrat avec l’éducation nationale sur la Journée du Goût, lutter contre le gaspillage alimentaire, et renforcer l’alimentation de proximité (dernière action en date, le lancement en octobre de la plateforme Localim qui facilite les achats locaux). Certains sujets sont particulièrement à suivre, a par ailleurs précisé le ministre qui réalisera prochainement un déplacement sur l’étiquetage d’origine de la viande et du lait dans les produits transformés, et compte travailler sur l’étiquetage nutritionnel et sur la mise en œuvre récente de la transparence des contrôles sanitaires.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1837 | septembre 2018

Dernier numéro
N° 1837 | septembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui