L'Agriculteur de l'Aisne 08 juillet 2010 à 15h01 | Par Gaëtane Trichet - Maria De Quick

Rigueur et qualité pour les analyses de lait

L’assemblée générale d’Uriane a eu lieu à La Capelle le 24 juin dernier. L’occasion de faire le point sur l’activité du laboratoire laitier et aussi de mettre à l’honneur Michel Bride, son directeur, qui part en retraite le 1er juillet.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

«Uriane continue à oeuvrer avec le souci permanent du travail bien fait tout en limitant ses coûts. Notre laboratoire répond aux nouvelles exigences interprofessionnelles. Sa compétence et sa réactivité ont permis d’aboutir au renouvellement de l’accréditation par le COFRAC pour les programmes 59 «microbiologies des aliments» et GTA 25 en physico-chimie. Nous avons aussi obtenu l’accréditation pour le programme paiement du lait LAB réf 15» s’est félicité Benoît Pouillard, président d’Uriane. «Ce travail quotidien conditionne le prix du lait payé par les 25 entreprises à chacun des 3 760 producteurs de notre zone, c’est dire l’importance des gestes quotidiens des collaborateurs et collaboratrices du Groupement». Chaque action est tracée et doit prouver la bonne exécution des tâches conformément aux procédures en place. L’accréditation Cofrac renforce ces impératifs. La collecte 2008-2009 «Un peu plus d’1,27 milliard de litres a été analysé en 2009, affichant une baisse de 1,17 % par rapport à l’exercice précédent» a annoncé Michel Bride. «Sur les trois zones (CIAL, GIELY, GILNA), et sur l’année, 3 759 producteurs ont été contrôlés contre 3 955 en 2008, soit une diminution de 4,96 %. Au prorata, la baisse du nombre de producteurs se situe autour de 4 et 6 %». La moyenne de production annuelle est en augmentation constante passant à 339 775 litres contre 326 799 litres en 2008 soit + 3,97 %. «La collecte se maintient alors que le nombre de producteurs diminue donc la production par atelier continue à augmenter régulièrement» a précisé Michel Bride, expliquant qu’en 2005, la production a gagné 25 % (270 000 litres en 2005 à 339 775 en 2009). Le directeur est revenu sur la formation des chauffeurs, un axe essentiel pour Uriane qui assure le maintien continu des compétences du personnel. Il a son tour mis en avant le travail de tous les collaborateurs qui sont très impliqués dans la qualité en restant méticuleux et attentifs au suivi des matériels, le respect des procédures et le traitement des résultats.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1918 | avril 2019

Dernier numéro
N° 1918 | avril 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui