L'Agriculteur de l'Aisne 04 décembre 2012 à 10h09 | Par Actuagri

Sucre - La cause des quotas progresse à Bruxelles

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 Contrairement à la Commission de Bruxelles qui propose la suppression des quotas sucriers en 2015, 14 Etats membres de l’Union européenne se sont prononcés en faveur de leur maintien jusqu’en 2020, lors du Conseil des ministres de l’Agriculture le 28 novembre. Ces 14 Etats membres représentent les 2/3 des voix et non pas la moitié comme l’ont indiqué la présidence chypriote et le Commissaire européen à l’Agriculture, Dacian Ciolos, souligne la Confédération internationale des betteraviers européens (Cibe). En outre, selon la Cibe une majorité de membres de la Commission de l’Agriculture du Parlement européen soutient le projet du rapport Dantin qui propose la prolongation des dispositions pour le sucre jusqu’en 2020, la consolidation du cadre contractuel entre planteurs et fabricants de sucre et la mise en place de mesures flexibles afin de gérer le marché européen du sucre sans heurt.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1841 | octobre 2018

Dernier numéro
N° 1841 | octobre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui