L'Agriculteur de l'Aisne 20 mars 2012 à 10h06 | Par Actuagri

Technique - La culture du maïs OGM Mon810 suspendue

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les agriculteurs ne pourront semer le maïs génétiquement modifié Mon 810 de Monsanto, cette année. Comme le gouvernement l’avait déjà annoncé, le ministre de l’Agriculture, Bruno Le Maire a pris un arrêté visant à interdire temporairement la culture du maïs Mon810. Il a été publié au journal officiel du 18 mars. Cette décision a été prise après que le Premier ministre, François Fillon, qui a repris les attributions de Nathalie Kosciusko-Morizet, devenue porte-parole de Nicolas Sarkozy et le ministre de l’Agriculture aient adressé une note à la Commission européenne pour l’informer de la nécessité de prendre des mesures d’urgence concernant la mise en culture du maïs Mon810. Celle-ci a informé les autorités françaises qu’elle avait saisi l’Autorité européenne de sécurité alimentaire (Aesa), mais qu’elle n’envisageait pas de prendre de mesure d’urgence dans l’attente de son avis. Paris met en avant de nouvelles études et un avis du Haut Conseil des biotechnologies français qui souligne les limites d’un avis précédent de l’Aesa. La toxine Bt destinée à éliminer les insectes serait susceptible d’être nuisible pour les rongeurs. Si l’Union nationale de l’Apiculture se félicite de la décision du Gouvernement, Initiatives Biotechnologies végétales qui regroupe les semenciers, considère que cette décision est «sans fondement». Et qu’elle est «un rejet pur et simple de l’innovation agricole et accentue la distorsion de concurrence au sein de l’Union européenne». Même son de cloche à l’Association françaises des biotechnologies végétales qui estime que «la suspension de la production du Mon 810 est une décision incohérente et coûteuse pour la compétitivité de notre agriculture». Et de mettre en exergue l’incohérence du gouvernement qui interdit une innovation qui économise des traitements chimiques sur le maïs alors qu’il a fixé aux agriculteurs l’objectif de diminuer de 50 % les traitements chimiques d’ici 2018. Pour mémoire, le maïs OGM dont la culture vient d’être suspendue en France par le Gouvernement est cultivé à grande échelle en Espagne depuis de nombreuses années et les surfaces ont progressé de 20 % l’an dernier.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1820 | mai 2018

Dernier numéro
N° 1820 | mai 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui