L'Agriculteur de l'Aisne 07 mars 2016 à 08h00 | Par Actuagri

Une charte d'engagement dévoilée par Terres OléoPro

A l'occasion du Salon de l'Agriculture, la marque Terres OléoPro a présenté sa charte d'engagement des acteurs de la filière oléagineux le lundi 29 février. Conçue pour garantir à la fois la traçabilité de l’origine française et un produit de qualité supérieure et soucieux de son environnement, cette charte a le souhait de construire un nouveau pont entre l'agriculture et le citoyen. «Fleur de colza» en est la première marque signataire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Dès le mois d'avril prochain, le logo du label Terres OléoPro sera visible par le consommateur dans les linéaires. Derrière cette marque, quatre partenaires de poids réunis, à savoir l'interprofession Terres Univia, la filière des producteurs d'oléagineux (Fop), Sofiprotéol et le groupe Avril. «Au-delà de la dimension économique, c'est une démarche de territoire» explique Antoine Henrion, président du GIE Terres de communication, au stand de l'Odyssée du végétal du SIA le lundi 29 février. S'appuyant sur une étude baromètre Ipsos, menée sur une période de trois ans, confirmant la forte demande des consommateurs pour des produits agricoles de qualité, Terres OléoPro a décidé de mettre en place une charte de valeurs basée sur cinq engagements clés : garantie de l'origine France, des bonnes pratiques agronomiques et industrielles, de protection de l'environnement et des ressources, de progrès continu et d'innovation, et de lien social. La marque «Fleur de colza» du groupe Lesieur lancée en 2004 est la première signataire de cette charte qui verra le logo Terres OléoPro apparaître sur ses emballages. «Aujourd'hui, ce sont 1 000 agriculteurs qui répondent à un cahier des charges précis», souligne Laëticia Salessy, directrice qualité et développement durable chez Lesieur. Leur nombre était de 200 en 2004. Du producteur au consommateur en passant par les organismes stockeurs et les transformateurs, chaque acteur s'engage dans une démarche de qualité et de respect de l'environnement et de sa biodiversité. «Fleur de colza» a vu ainsi sa croissance augmenter de plus de 2,6 % entre 2014 et 2015 dans un marché des huiles considéré en décroissance. En grande et moyenne surface (GMS), Fleur de Colza représente 30 % des parts de marché de l'huile de colza. «On ambitionne + 5 % cette année» déclare Domiane Ruetsch, chef de groupe chez «Fleur de colza». D'un point de vue environnemental, la société annonce avoir une empreinte carbone réduite de 20 % par rapport à un colza standard. Son prix en revanche est «de plus 20-30 % par rapport à une marque distributeur», précise Laëticia Salessy. Selon Antoine Henrion, d'autres marques rejoindront bientôt le label, «Saint-Hubert va prochainement finaliser et on a bon espoir que la filière soja s'investisse dans quelques mois».

Retour producteur

A travers ces engagements de la filière oléagineux, Terres OléoPro souhaite ramener du lien entre le consommateur citoyen et les mondes agricole et agro-alimentaire. «Aujourd'hui, l'agriculteur français a autant un malaise sur le prix que sur la reconnaissance de son métier» évoque Antoine Henrion. Le retour producteur reste une question essentielle. «L'aspect financier ne doit pas être écarté des débats mais l'intégration du producteur dans la filière doit aussi être prise en compte», remarque Gérard Tubéry, président de la Fop, poursuivant : «à travers cet outil, c'est un vrai lien créé entre l'agriculture et la société». Notons que le prix producteur varie en fonction du type de cahier des charges.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1820 | mai 2018

Dernier numéro
N° 1820 | mai 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui