L'Agriculteur de l'Aisne 09 mai 2011 à 14h47 | Par Agrafil

Une étude souligne la responsabilité du réchauffement dans la baisse des céréales produites

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le réchauffement climatique a fait baisser depuis 1980 la production mondiale de maïs et de blé ce qui pourrait être un facteur dans la hausse des prix alimentaires durant cette période, selon une étude parue dans la revue Science datée du 6 mai. «Les modèles informatiques qui lient les rendements des quatre grandes cultures à la météorologie indiquent que la production globale de maïs et de blé a diminué de 3,8 % et 5,5 % respectivement comparativement à une situation où il n'y aurait pas eu de réchauffement», précisent les auteurs de ces travaux. La diminution de ces deux grandes récoltes serait responsable d'une augmentation de 6 % des prix alimentaires depuis 30 ans, estiment-ils. En revanche, les cultures de soja et de riz n'ont pas été affectées négativement par la montée des températures terrestres. Des pertes dans certaines régions du monde ont en effet été compensées par des gains ailleurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1828 | juillet 2018

Dernier numéro
N° 1828 | juillet 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui