L'Agriculteur de l'Aisne 19 octobre 2017 à 08h00 | Par Actuagri

Une plateforme digitale pour la vente de déchets organiques du producteur au méthaniseur

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La plateforme Organix a été lancée par le groupe Suez Organique (filiale de Suez) en juin dernier. Il s’agit d’une place de marché digitale pour les déchets organiques, elle permet aux producteurs de vendre directement leurs déchets aux méthaniseurs sans passer par un intermédiaire, une sorte de «bon coin des déchets». Le producteur met en vente ses déchets et propose un prix de base, les acheteurs peuvent ensuite enchérir sur le produit, le vendeur décide de vendre quand le prix lui convient. Suez Organique apporte ensuite un appui logistique pour le transport des produits. Antoine Le Feur (directeur général de la division digitale de Suez Organique) a annoncé le 9 octobre, que la plateforme comptabilise une centaine d’inscriptions de producteurs et de méthaniseurs, la plupart sont en cours de validation. Les équipes d’Organix se déplacent chez les producteurs afin d’analyser et d’évaluer les déchets et leurs qualités. Les premières transactions commencent à se faire, une quinzaine de flux de transaction sont déjà en place. Actuellement l’expérimentation se déroule seulement dans l’Ouest de la France, mais, au vu du succès d’Organix, Suez souhaite généraliser l’expérimentation à l’ensemble de la France. La plateforme se veut simple d’accès, sécurisée, accessible à toute heure et permettant une bonne traçabilité des produits vendus. Cédric de Saint Jouent, président directeur général de Vol-V, entreprise possédant, à ce jour, deux unités de méthanisation en fonctionnement en France, rappel cependant que si «la création d’une plateforme comme Organix va dans le sens de l’histoire" elle pourra aussi «amplifier la concurrence entre les unités de méthanisation».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1822 | mai 2018

Dernier numéro
N° 1822 | mai 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui