L'Agriculteur de l'Aisne 29 octobre 2012 à 09h38 | Par Actuagri

Ventes et exportations record - L’embellie du machinisme agricole

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Conséquence de bonne tenue des prix des productions végétales et de l’amélioration de la conjoncture dans les productions animales, le marché de l’agroéquipement affiche des résultats inattendus en 2012, après l’excellent millésime 2011. Alors que la crise frappe de nombreux secteurs économiques, le machinisme agricole affiche une santé florissante. Au premier semestre 2012, la production française d’agro-équipements a atteint 2,29 milliards d’euros en hausse de 22,3 % par rapport au niveau déjà élevé de 2011. Une croissance qui s’explique d’abord par l’augmentation des prix liés aux améliorations techniques, l’intégration des nouvelles normes anti-pollution et l’élévation de la puissance des matériels, mais surtout par le développement des volumes. Les exportations ont également enregistré un niveau record à 1 ,71 milliard d’euros au premier semestre. Si les ventes en Espagne et en Italie marquent le pas, voire diminuent, les exportations vers l’Allemagne et le Royaume-Uni sont restées stables. En fait, elles ont surtout progressé vers l’Océanie (+29 %) et le continent américain (+18 %). Quant aux importations elles ont également progressé de 12,1 % à 2,19 milliards d’euros. Les matériels importés par les filiales françaises des constructeurs étrangers ou par les constructeurs français représentent désormais 76 % du marché français. Ce taux avait atteint 89 % au plus bas de la crise au premier semestre 2010. Pour l’ensemble de l’année 2012, le marché français des agroéquipements devrait atteindre 5,43 milliards d’euros en hausse de 18 % par rapport à 2011. Et les professionnels s’attendent à une relative stabilité en 2013 si les cours des matières agricoles se maintiennent. Bien entendu c’est le tracteur qui bénéficie d’abord de cette embellie. Les immatriculations de tracteurs neufs ont atteint 26 124 unités pour les huit premiers mois de l’année, en hausse de 16 % par rapport à la même période de 2011. L’année 2011 avait déjà marqué une hausse de 21,8 % par rapport à 2010. Pour l’ensemble de l’année 2012, les constructeurs estiment que les immatriculations pourraient s’établir dans une fourchette comprise entre 41 000 et 42 000 unités dont 30 000 de tracteurs standards (+11 %). La bonne tenue des cours des céréales, la remontée des prix des pommes de terre, l’amélioration des prix du lait et de la viande sont à l’origine des décisions d’investissements aussi bien en grande culture qu’en élevage. Néanmoins, les constructeurs tablent sur un marché en léger recul de 4 à 5 % en 2013, alors que les distributeurs sont plus optimistes. Une bonne moitié prévoit une stabilisation des ventes et plus de 40 % d’entre eux s’attendent à une nouvelle hausse.

Ventes record de robots de traite
Les matériels de récolte affichent également tendance favorable. Ainsi les ventes de moissonneuses batteuses ont progressé de 12,6 % sur la campagne qui va du 1er septembre 2011 au 21 août 2012. Alors que le marché des ensileuses automotrices devrait rester stable sur l’ensemble de la campagne. Pour 2013, les constructeurs parient sur le maintien des ventes à un niveau proche de celui de 2012. Le marché des presses et des matériels de fenaison est également bien orienté. Pour la troisième année consécutive, le secteur a enregistré une progression des ventes comprise entre 10 et 20 %. Toutefois, les constructeurs s’attendent à un léger repli pour la saison 2013. Egalement en forte croissance, les livraisons de matériel de travail du sol, de semis et de fertilisation. Selon les familles de produits les hausses oscillent entre 5 et 45 % pour se situer en moyenne à 20 %. Les professionnels pronostiquent une stabilité en 2013 en raison des niveaux atteints. Quant au matériel d’élevage, la demande a été soutenue, malgré la crise, par l’obligation imposée aux éleveurs de porcs de se mettre aux normes européennes en matière de bien être des truies. Mais ce sont surtout les matériels de traite qui ont tiré leur épingle du jeu. Les ventes de robot de traite ont augmenté de 42 % au premier trimestre, quand les investissements en matériels de traite conventionnels se sont développés de 16 %. Et s’agissant des véhicules remorqués, la production française est repartie à la hausse de 4 % au premier semestre 2012 après deux années de retournement sévère de la conjoncture. Enfin dans les secteurs des cultures spécialisées, la reprise des ventes de tracteurs pour vignes et vergers amorcée en 2010 se poursuit. Les ventes devraient progresser encore de 8 % en 2012. Le marché des machines à vendanger reste étonnamment stable depuis quelques années, mais la faiblesse de la récolte 2012 pourrait avoir des effets négatifs sur les ventes en 2013. Un secteur qui recrute Selon une enquête réalisée chez les constructeurs, 18 % des entreprises du secteur ont l’intention de recruter du personnel dans les douze prochains mois. En 2012, 78 % des constructeurs avaient déjà procédé au moins à un recrutement en CDI, 70 % en CDD et 43 % en apprentissage ou alternance. Idem chez les distributeurs. Les embauches ont repris depuis 2011. 1000 recrutements auraient été réalisés ce qui représente 5 % des effectifs. Les professionnels ne cachent pas qu’ils pourraient embaucher des salariés victimes de plan de licenciement dans la construction automobile.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°1807 | février 2018

Dernier numéro
N° 1807 | février 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui